Theodore Zeldin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Theodore Zeldin

Theodore Zeldin CBE, né le 22 août 1933 en Palestine mandataire, est un historien, sociologue et philosophe britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille juive en Palestine (alors sous mandat britannique), Zeldin est d’abord scolarisé en Égypte, puis en Angleterre (notamment à Birkbeck College). Il étudie ensuite à Oxford où il obtient un doctorat (D. Phil).

Francophone et francophile, il est surtout connu en France pour son enquête sur Les Français et son Histoire des passions françaises en cinq volumes. Toutefois, l'ouvrage auquel il doit sa renommée internationale est son Histoire intime de l'humanité (An Intimate History of Humanity, 1994), où Zeldin sonde les préoccupations personnelles dans diverses civilisations, passées et présentes. Il y éclaire la façon dont les émotions, la curiosité, les attitudes relationnelles, les peurs etc. ont évolué à travers les siècles.

Depuis, Theodore Zeldin a mis l'accent sur la façon dont le travail peut être rendu moins ennuyeux et frustrant, dont les conversations peuvent devenir moins superficielles, les attitudes interpersonnelles plus honnêtes. Dans ce but, il a fondé en 2001 une société: The Oxford Muse Foundation ([1]), qui vise à promouvoir l’amélioration des relations personnelles, de travail et entre les cultures.

En 2007, Zeldin a été nommé à la Commission pour la libération de la croissance française (dite « Commission Attali » du nom de son président, Jacques Attali). Zeldin est également l'auteur d'un roman: Happiness.

Publications[modifier | modifier le code]

  • The French, Random House Trade BCs, 1984
  • Conversation, Londres, The Harvill Press, 1998
traduction française : De la conversation : comment parler peut changer votre vie, Fayard, 1999

Source[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]