The Voice Belgique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir The Voice.
The Voice Belgique
Programme adapté The Voice Of Holland
Genre Télé-crochet
Création John de Mol
Présentation Maureen Louys (1-)
Walid (4-)
Ancienne présentation Adrien Devyver (1-3)
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Langue Français
Nombre de saisons 3 (4e en préparation)
Nombre d’émissions 17 (saison 1) - 16 (saisons 2 et 3)
Programme similaire Popstars, Star Academy,
Nouvelle Star, X Factor
Production
Société de production Talpa, Endemol
Diffusion
Diffusion La Une télé et Vivacité radio
Date de première diffusion 20 décembre 2011
Public conseillé Tous publics
Site web www.rtbf.be/thevoice/

The Voice Belgique est une émission de télévision belge de télé-crochet musicale diffusée sur la RTBF depuis le 20 décembre 2011 et présentée par Maureen Louys et Adrien Devyver durant les trois premières saisons. À partir de la quatrième saison, Maureen Louys est accompagnée de Walid qui prend la place d'Adrien Devyver. Le format est adapté de l'émission musicale néerlandaise The Voice Of Holland, créée par John de Mol, le fondateur d'Endemol.

Principe[modifier | modifier le code]

Inspiré par The X Factor, Pop Idol ou encore Star Academy, The Voice Belgique bénéficie toutefois d'un déroulement des étapes et des sélections bien différent. Tout repose sur un principe d'auditions à l'aveugle (Blind auditions), où le jury ne voit pas les candidats - issus d'une présélection opérée sur Internet - mais profite uniquement de leur voix… Ensuite s'enchaînent coaching en équipes (les coachs étant les membres du jury), duels vocaux sur un ring, shows en direct et concerts à travers le pays.

Le gagnant se voit offrir une Opel Astra GTC et un contrat de cinq ans et trois albums avec Sony Music Belgium[1].

Déroulement des saisons[modifier | modifier le code]

     Team Beverly Jo Scott (1-)
     Team Chimène Badi (4-)
     Team Jali (4-)
     Team Stanislas (4-)
     Team Marc Pinilla (2-3)
     Team Natasha St-Pier (2-3)
     Team Bastian Baker (3)
     Team Lio (1)
     Team Quentin Mosimann (1-2)
     Team Joshua (1)

Saison Diffuseurs Début Fin Gagnant Second Autres finalistes Coach vainqueur Présentateurs Coachs
1 La Une
Vivacité
20 décembre 2011 10 avril 2012 Roberto Bellarosa Renato Bennardo Giusy Piccarreta Quentin Mosimann Maureen Louys
Adrien Devyver
Quentin Mosimann
Lio
Joshua
B.J. Scott
Daisy Hermans
2 22 janvier 2013 7 mai 2013 David Madi Robin Guérit Angy Sciacqua Marc Pinilla Quentin Mosimann
Natasha St-Pier
Marc Pinilla
B.J. Scott
Michaël Meers
3 21 janvier 2014 5 mai 2014 Laurent Pagna Loïc Nottet Julie Carpino Natasha St-Pier Bastian Baker
Natasha St-Pier
Marc Pinilla
B.J. Scott
Boris Motte
4 janvier 2015 TBA TBA TBA TBA TBA Maureen Louys
Walid
Jali
Chimène Badi
Stanislas
B.J. Scott

Coachs et candidats[modifier | modifier le code]

Quentin Mosimann, Lio, le groupe Joshua et B.J. Scott sont les membres du jury et coachs de la première saison du programme.

Quentin Mosimann, Natasha St-Pier, Marc Pinilla et B.J. Scott sont les membres du jury et coachs de la deuxième saison du programme.

Bastian Baker, Natasha St-Pier, Marc Pinilla et B.J. Scott sont les membres du jury et coachs de la troisième saison du programme.

Chimène Badi, Jali, Stanislas et B.J. Scott sont les membres du jury et coaches de la quatrième saison[2].

Les six ou huit candidats par équipe ayant atteint l'étape des lives sont placés sur le tableau ci-dessous[3].

     – Équipe gagnante avec le gagnant écrit en gras
     – Équipe arrivant en deuxième place
     – Équipe arrivant en troisième et quatrième place
Saison Jury/Coachs
Quentin Mosimann Lio Joshua B.J. Scott
1 Roberto Bellarosa
Léonie Wasukulu
Juliane Chleide
Luc De Wacter
Charlotte Moors
Marco Celsi
Daisy Hermans
Simon Fosseprez
Caroline Bloukiaux
Kevin Cools
Meggy Niessen
Dunia Moreno
Giusy Piccarreta
Mathieu Duchêne
Lubiana Kepaou
Christian Aines
Michel Colyn
P-Jo
Renato Bennardo
Julie Compagnon
Megan Giart
Caroline Gonda
Stéphanie Hansen
Maïkel Chauveau
Saison
Quentin Mosimann Natasha St-Pier Marc Pinilla B.J. Scott
2 Michaël Meers
Laura Diliberto
Grazia Zambataro
Kate O'Sullivan
Mélissa Dubois
Véronique Capelle
Elena Marin Avila
Mounia Hamra
Robin Guérit
Manou Maerten
Antoine Innocent
Elia Fragione
Céline Boonen
Lisa Pezzuto
Tiziana Balsamo
Lou-Marine Vanden Abeelen
David Madi
Samuel Bosmans
Tatiana Didion
André Tajchman
Jennifer Hozay
Ambre de Pierpont
William Druet
Célia Manzo
Angy Sciacqua
Loredana Castiglia
Vanessa Marcoux
Alexandre Houart
Théo Pollet
Audrey Lallemand
Anne-Sophie Terschan
Maxime Votot
Saison
Bastian Baker Natasha St-Pier Marc Pinilla B.J. Scott
3 Julie Carpino
Thomas Vereecke
Raphaël Rozenfeld
Adeline Vanden Abeele
Renata Skunczyk
Laura Saint Georges
Aurélie Boffé
Angelo Milioto
Laurent Pagna
Alice Dutoit
Manuel Marchetti
Jean-Michel Kraus
Tessa Dixson
Noémie Renuart
Eva Gonçalves
Sahra Ben Kacem
Boris Motte
Philip Pliskin
Lindsay Ordonez
Maxime Seclin
Tanaïssa Beer
Laura Dikovec
Cédric Toussaint
Karolina Kulicka
Loïc Nottet
Maxime Malevé
Suzy Magnien
Kayla Galland
Aline Stecker
Raphaël Galante
Manon Hardy
Lionel Blum
Saison
Jali Chimène Badi Stanislas B.J. Scott
4

Concept[modifier | modifier le code]

L'émission se compose de quatre étapes :

  • Audition tool
  • Blind audition
  • Duels
  • Live

Audition tool

Les présélections se déroulent uniquement via le web. Le candidat enregistre sa prestation sur internet à l’aide de sa webcam et c'est un matériel de reconnaissance vocale qui cote la justesse de sa voix[4]. Tous les candidats retenus doivent ensuite passer devant plusieurs jurys de professionnels pour ne garder finalement que 150 candidats. C'est à partir de là que commencent les émissions, qui se déclinent en trois phases : les « blind auditions » (les auditions à l'aveugle), les « battles » (duels) et enfin les « lives »[4].

Blind audition

Les quatre coachs, installés dans des fauteuils tournants, écoutent les candidats, dos tournés à la scène. Chacun d'entre eux doit se choisir douze candidats en écoutant seulement leur voix, s'ils sont séduits, ils devront appuyer sur leur « buzz » et c'est là que le fauteuil se retourne découvrant leur élu. Si plusieurs coachs se retournent, ce sera alors au candidat de choisir son coach. Le public présent pendant les auditions n'a pas le dos tourné à la scène et un orchestre supporte les candidats. À la fin de cette première série d'émissions, 48 candidats (12 candidats par coach) restent en lice. Ils participent alors à des « battles »[4].

Duels

Chaque coach fait s’opposer deux de ses poulains sur une chanson. Au bout de la chanson, le coach se fait une opinion sur celui qui est moins fort que l’autre et décide de l’éliminer. Pour faire son choix, il peut tenir compte des conseils d’un artiste ou ceux des trois autres coachs. En fin de cette série, chaque coach doit désigner les deux candidats les plus faibles et leur faire faire un ultime « combat » pour se retrouver avec six artistes pour la dernière phase[5].

Live

Viennent ensuite les « lives » où ne restent plus que 24 candidats et où le public comme les coachs ont droit au vote[4]. Il ne reste alors que quatre candidats finalistes. Le tout se clôture par une finale avec quatre candidats pour lesquels seul le public peut voter[4].

Critiques[modifier | modifier le code]

Aurélie Moreau écrit dans La Libre Belgique, « En définitive, alors qu’il était question de bienveillance et d’authenticité, des valeurs en voie de disparition, « The Voice » n’en célèbre pas moins le culte de l’image et de l’apparence. La dynamique ne semble guère différente des télécrochets musicaux qui l’ont précédé. »[6]

Dans une interview au journal Metro en date du 17 février 2012, Lio ne mâche pas ses mots envers le principe même de l'émission : « Pour moi, il y a un peu un double discours. C'est difficile de choisir des gens et en même temps d'être celui qui leur dit de partir. C'est assez pervers et je trouve que ça devrait être changé. (…) Je me suis fait dans un sens « avoir comme une bleue » parce que je n'ai pas pris la mesure de ce qu'on me demandait. Je pense aujourd'hui, avec le recul, que c'est un attrape-nigaud. On n'est coach que pour une idée d'émission mais on a très peu de temps pour coacher et les infrastructures sont très réduites. Il y a quelque part une petite supercherie. Si l'on veut continuer à dire que « The Voice » est une émission avec des coaches, il faut revoir le temps que l'on nous accorde. »[7]

Dans une interview à la DH, elle précise encore : « On s’est retrouvé avec ses règles dans la figure et c’était ultra dur. Je l’ai très mal vécu alors que je suis vaccinée avec La Nouvelle Star. Mais on n’avait jamais parlé d’éthique avec La Nouvelle Star. (…) Et finalement, je ne trouve pas plus d’éthique dans cette émission que dans La Nouvelle Star. Mais j’y ai cru. Donc, plus dure a été la chute. Je ne pense pas trahir un secret en disant que BJ et moi nous avons mal vécu certaines choses que nous avons dû faire car nous ne les avions pas assimilées comme ça. Comme par exemple, que c’était nous qui éliminions un candidat de nos duos. »[8]

Audiences[modifier | modifier le code]

La RTBF dit fixer son objectif d'audiences au-dessus des 25 % de parts de marché[9]. Lors du premier prime, l'émission est suivie par 448 800 téléspectateurs, soit 23,7 % de PdM[10].

Saison Période Audience (en téléspectateurs et PDM)
Lancement Finale Moyenne
1 20 décembre 2011 - 10 avril 2012 448 800 (23,7 %)[10] 522 200 (28,5 %) 523 000 (28,3 %)
2 22 janvier 2013 - 7 mai 2013 487 800 (26,9 %)[11] 531 500 (30,2 %) 485 863 (27,2 %)
3 21 janvier 2014 - 5 mai 2014 506 268 (27,2 %) 495 200 (31,8 %) 467 761 (27,8 %)
4 janvier 2015 - 2015 TBA (TBA %) TBA (TBA %) TBA (TBA %)
Évolution de l'audience par épisode (en milliers de téléspectateurs)

Légende : Saison 1 / Saison 2 / Saison 3

Évolution des parts de marché par épisode (en %)

Légende : Saison 1 / Saison 2 / Saison 3

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-François Lauwens, « Les enjeux de « The Voice » », Le Soir,‎ 20 décembre 2011 (consulté le 16 février 2012)
  2. Exclu: The Voice Belgique - saison IV : les coachs !
  3. « Site officiel de The Voice Belgique »
  4. a, b, c, d et e C. Biourge, « "The Voice": une nouvelle émission de divertissement « bousculant » pour la RTBF », RTBF,‎ 1 juillet 2011 (consulté le 16 février 2012)
  5. Pierre Bertinchamps, « The Voice » s'apprête à remuer toute la RTBF, sur Tuner.be,‎ 29 juin 2011 (consulté le 16 février 2012)
  6. Aurélie Moreau, « "The Voice", palme d’or du coup d’image », La Libre Belgique,‎ 31 janvier 2012 (consulté le 17 février 2012)
  7. Marie Bruyaux, « Être à la fois coach et juge, c'est assez pervers », Metro,‎ 17 février 2012 (consulté le 17 février 2012)
  8. Sophie Lagesse, « "The Voice" n’est pas plus éthique que La Nouvelle star », La Dernière Heure/Les Sports,‎ 14 février 2012 (consulté le 18 février 2012)
  9. Pierre Bertinchamps, « The Voice Belgique » - Objectif : dépasser les 25 % de parts de marché !, sur Tuner.be,‎ 20 décembre 2011 (consulté le 16 février 2012)
  10. a et b Xavier Leduce, « Votre soirée du mardi 20 décembre 2011 », sur Tuner.be,‎ 21 décembre 2011 (consulté le 16 février 2012)
  11. « Audiences, Mardi 22 janvier 2013 », sur Tuner.be,‎ 23 janvier 2013 (consulté le 23 janvier 2013)