The Beta Band

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Beta Band

Pays d'origine Édimbourg, Écosse
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Musique électronique, rock, trip hop
Années actives 1996 - 2004
Labels Regal Records
Site officiel betaband.com
Composition du groupe
Anciens membres John Maclean
Richard Greentree
Steve Mason
Robin Jones
Gordon Anderson
Steve Duffield

The Beta Band est un groupe écossais formé en 1996 par John Maclean, Richard Greentree, Steve Mason et Robin Jones.

Bénéficiant d'un grand succès critique[1], le groupe a rapidement atteint une popularité d'envergure internationale dès leur second album, avec le soutien de groupes comme Radiohead (pour lesquels ils ont occupé quelques premières parties en tournée) et Oasis[1],[2]. Leur style a été décrit comme un mélange inédit de folk, rock psychédélique, trip hop et hip-hop.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé en 1996 à Edinburgh par les musiciens Steve Mason (au chant et à la guitare) et Gordon Anderson (à la basse), le groupe s'appelle dans un premier temps The Pigeons. Mason et Anderson sont ensuite rejoints par le batteur Robin Jones et le multi-instrumentaliste John Maclean (qui en plus d'être un joueur de claviers est aussi DJ). La formation se présente dès lors sous le nom The Beta Band.

Entre juillet 1997 et juillet 1998, le groupe publie trois eps, Champion Versions, The Patty Patty Sound et Los Amigos del Beta Bandidos, qui vont tous être unaniment salués par la presse spécialisée[1],[3]. Les seize chansons sorties durant cette période, paraissent ensuite sur la compilation The Three EPs, qui se retrouve classée dans le top dix des disques de l'année du site Pitchfork[3].

Leur premier album The Beta Band sort en 1999. Le groupe est alors salué par leurs pairs : les groupes Radiohead et Oasis font même savoir par voie de presse qu'ils aimeraient chacun de leur côté collaborer avec eux[1].

Le single To You Alone/Sequinsizer, paru l'année suivante en 2000, est couronné "disque de la semaine" par le NME. Musicalement, le groupe s'affranchit du schéma classique pop couplets/refrains pour s'aventurer vers des trames répétitives inspirées du krautrock. Les musiciens marient aussi les genres et expérimentent, incorporant dans leur musique des touches de hip-hop et autres samples divers.

En 2001, après la sortie de leur deuxième album Hot Shots II, Radiohead les invite à jouer en première partie de leurs concerts américains[4].

En 2004, The Beta Band publie leur dernier album studio Heroes to Zeros : un des titres, "Liquid Bird", est basé sur un sample du morceau Painted Bird de Siouxsie and the Banshees[5].

En août 2004, à la surprise de leurs fans, The Beta Band annonce leur séparation puis donne un dernier concert le 5 décembre 2004 dans leur ville d'origine, à Edinburgh.

Le chanteur et guitariste Steve Mason débute ensuite une carrière solo sous l'appellation King Biscuit Time puis Black Affair, avant de se présenter enfin sous son propre nom. Robin Jones et John Maclean choisissent d'officier sous le nom The Aliens, avec l'ex-membre de Beta Band, Gordon Anderson (alias Lone Pigeon). Richard Greentree joue quant à lui avec le groupe The General and Duchess Collins.

Discographie[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • The Three EPs (1998) - #35 UK
  • The Best of The Beta Band - Music (2005)
  • The Regal Years (1997-2004) (2013) (Coffret 6 cd inclus les albums & Ep originaux, live, demos, remixes,...)

Singles[modifier | modifier le code]

  • "To You Alone"/"Sequinsizer" (Janvier 2000)
  • "Broke"/"Won" (Juillet 2001) - #30 UK
  • "Human Being" (Octobre 2001) - #41 UK
  • "Squares" (Février 2002) - #42 UK
  • "Assessment" (Avril 2004) - #51 UK
  • "Out-Side" (Juillet 2004)

Vidéo[modifier | modifier le code]

  • The Best of The Beta Band|The Best of The Beta Band - Film (DVD) (2005)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Matthieu Grunfeld, « The Three EPs (réédition) the Beta Band », magic,‎ avril 2009 (consulté le 12-12-2011) : « The Three Ep’s reste toujours aussi remarquable par sa paradoxale cohésion et son sens impressionnant du lâché prise. Malgré une carrière qui demeurera globalement intéressante jusqu’à son terme en 2004, le groupe aura d’ailleurs du mal à dépasser ce magnifique brelan gagnant. Qu’importe, puisque la victoire sur l’adversaire était d’ores et déjà acquise : en 1999, Oasis et Radiohead se fendait séparément de déclarations dans la presse pour proclamer leur intention d’enregistrer chacun… un album à la Beta Band »
  2. (en) Dave Simpson, « I always thought we'd be as big as Radiohead », The Guardian,‎ 24-11-2004
  3. a et b (en) Brent DiCrescenzo, « Top 10 Albums of 1999 », pitchfork,‎ 1-1-2001 (consulté le 12-12-2011)
  4. (en) Corey Moss, « Beta Band Follow Radiohead Tour », MTV'',‎ 6-09-2001 (consulté le 12-12-2011)
  5. (en) Scott Lapatine, « Beta Band'interview » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Earlash, avril 2004. Consulté le 12-12-2011. « EL: On previous albums you’ve used some left-field samples as a jumping off point to do something new and original. JM: Yeah, we’ve got Siouxsie and the Banshees on this record. It was Robin’s idea. »