Tetsuya Komuro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tetsuya Komuro

alt=Description de l'image MTV VMAJ 2014 Tetsuya Komuro (cropped).jpg.
Informations générales
Surnom TK
Naissance 27 novembre 1958 (56 ans)
Tōkyō, Drapeau du Japon Japon
Activité principale Musicien, compositeur, parolier, producteur
Instruments Clavier
Années actives Depuis 1980
Site officiel MySpace officiel
officiel

Tetsuya Komuro (小室 哲哉, Komuro Tetsuya?, né le 27 novembre 1958 à Tōkyō), souvent surnommé TK, est un musicien, claviériste, compositeur, parolier et producteur de musique japonais qui connu un grand succès dans les années 1990 au Japon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tetsuya Komuro débute dans les années 1980 au sein du groupe TM Network, et commence à écrire des titres pour d'autres artistes dès cette époque, notamment le tube "My revolution" pour Misato Watanabe en 1986. Il compose avec TM Network des chansons pour la série anime City Hunter ("Nicky Larson"), dont le populaire générique de fin Get Wild.

TK devient le plus célèbre producteur musical du Japon pendant les années 1990, connu dans les médias pour sa luxueuse vie de jet-seteur, et lance plusieurs vedettes en leurs écrivant de nombreux hits, vendant des millions de disques et faisant le succès de la maison de disques Avex. Parmi ses principales productions figurent Namie Amuro qui initia la mode Kogaru au milieu des années 90, hitomi, Tomomi Kahala, Yuki Uchida, Ryoko Shinohara, Ami Suzuki, Olivia, ou les groupes TRF, dos

En tant qu'artiste, TK collabore en 1991 avec Yoshiki du groupe X Japan sous le nom V2. TM Network, alors renommé TMN depuis 1990, est dissous en 1994. En 1995, il fonde son propre label musical, ORUMOK RECORDS, et forme le groupe provisoire H Jungle with t avec le chanteur Masatoshi Hamada, membre du populaire duo owarai Downtown. Il forme en 1996 le groupe globe, dans lequel il officie en personne, qui connait un grand succès au Japon. En 1998, il forme en parallèle le duo TRUE KiSS DESTiNATiON, vite renommé Kiss Destination, avec la chanteuse Asami (Asami Yoshida). Il fonde également en 1998 un nouveau label, TRUE KiSS DiSC, pour ses productions pour Sony Music. En 1999, il reforme TM Network, toujours en parallèle à ses deux autres groupes. Il collabore aussi avec Jean-Michel Jarre pour quelques concerts dans le monde, de 1998 à 2001, notamment sur la tour Eiffel lors d'un concert pour la coupe du monde de football 1998, dont ils ont écrit ensemble le thème d'ouverture.

En 2001, TK épouse en secondes noces Asami de Kiss Destination, avant d'en divorcer dix mois plus tard, malgré la naissance d'un enfant, entraînant la séparation de leur groupe commun. Une partie de sa fortune revient alors à son ex-femme. Il épouse cependant dès 2002 la chanteuse Keiko (Keiko Yamada) de globe, à l'occasion d'une cérémonie somptuaire et médiatisée, juste après son divorce couteux. Dans les années 2000, il commence à connaître des ennuis financiers suite à la chute des ventes de ses disques, à de mauvais investissements financiers, et à une importante pension alimentaire à verser.

Procès[modifier | modifier le code]

Lourdement endetté, TK est arrêté et incarcéré le 4 novembre 2008, accusé d'avoir escroqué un investisseur en 2006 de 500 millions de yen (environ 4 millions d'euros aujourd'hui) en lui vendant les droits d'auteurs de 806 de ses chansons écrites pour Avex dont il n'était pas légalement propriétaire[1]. Avex a depuis payé la caution pour sa libération, souhaitant qu'il reprenne ses activités pour payer ses dettes, malgré le bannissement de ses productions par les radios et télévisions depuis le début de l'affaire. Son procès débute en mars 2009, et Masato "Max" Matsuura, président d'Avex group, annonce dans la foulée le remboursement par sa société des sommes détournées par Komuro, plus des dommages et intérêts, par égard pour les succès apportés par Komuro à Avex par le passé[2]. Il n'est finalement condamné qu'à trois ans de prison avec sursis en mai 2009[3].

Il fait un retour sur scène en août 2009 lors d'un concert d'artistes d'avex, puis renoue avec le succès en 2010, composant notamment pour Ayumi Hamasaki.

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]