Tasha Kheiriddin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tasha Kheiriddin (née le 25 juin 1970 à Montréal[1]) est une analyste et commentatrice politique conservatrice canadienne. Elle a été présidente de la Fédération des jeunes progressistes-conservateur (en) du Canada de 1995 à 1998[2]. Elle a coécrit, avec Adam Daifallah, le livre Rescuing Canada’s Right: Blueprint for a Conservative Revolution publié en novembre 2005[2].

Kheiriddin possède une formation en droit de l'Université McGill. Après avoir pratiqué un temps à Montréal, elle déménage à Toronto, où elle assiste un temps le procureur général de l'Ontario (en).

Par la suite, elle travaille comme productrice de télévision au réseau CBC News Network ainsi qu'animatrice et productrice sur CPAC[2].

En 2003, elle reçoit le Justicia Award for Excellence in Journalism par la Canadian Bar Association (en) pour son émission Legal Talk (en)[3].

Kheiriddin est directrice de la Canadian Taxpayers Federation (en) pendant plusieurs années avant de retourner au Québec rejoindre l'Institut économique de Montréal[2]. Elle travaille à ce moment comme directrice du bureau québécois de l'Institut Fraser[4].

Kheiriddin travaille comme columnist pour le National Post, dont elle est aussi membre du comité éditorial[5]. Elle anime également un talk show le dimanche sur CFRB. Depuis l'automne 2011, elle est coanimatrice d'une émission d'affaires publiques diffusée en semaine sur CTV News Channel[6]. Elle est également analyste politique pour Le Téléjournal diffusé à la Télévision de Radio-Canada[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Tasha Kheiriddin » (voir la liste des auteurs)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en)Fiche sur le site du National Post