Tambacounda (région)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

13° 18′ 00″ N 12° 49′ 00″ O / 13.3, -12.81666667 ()

Région de Tambacounda
Localisation de la région
Localisation de la région
Administration
Pays Sénégal Sénégal
Préfecture Tambacounda
ISO 3166-2 SN-TC
Démographie
Population 605 695 hab.
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 13° 18′ N 12° 49′ O / 13.3, -12.816666666667 ()13° 18′ Nord 12° 49′ Ouest / 13.3, -12.816666666667 ()  
Superficie 5 960 200 ha = 59 602 km2
Latitude 13° 18′ 36″ N
Longitude 12° 49′ 48″ O
La région de Tambacounda jusqu'en 2007

La région de Tambacounda est l'une des 14 régions administratives du Sénégal. Très étendue, elle est située dans l'est du pays. Le chef-lieu régional est la ville de Tambacounda. Tambacounda est géographiquement la plus grande des 11 régions du Sénégal, mais a une faible densité de population et son économie est pire que le reste du pays.

Histoire[modifier | modifier le code]

Tambacounda, précédemment appelé Sénégal Orientale, faisait partie de l'Empire du Mali avant les frontières ont été créés pour séparer Mali, du Sénégal.

Après la transformation du département de Kédougou en région à part entière en 2008[1], la région est moins étendue.

Organisation territoriale[modifier | modifier le code]

Le ressort territorial actuel, ainsi que le chef-lieu des régions, départements et arrondissements sont ceux fixés par un décret du qui abroge toutes les dispositions antérieures contraires[2].

Départements[modifier | modifier le code]

Depuis le redécoupage d'août 2008[3], la région est divisée en 4 départements :

Arrondissements[modifier | modifier le code]

La région comprend 12 arrondissements :

Communes[modifier | modifier le code]

Les localités ayant le statut de commune sont :

Coopération décentralisée[modifier | modifier le code]

Le conseil régional de Tambacounda et le conseil régional de Kayes (Mali) ont signé le à l’hôtel de région à Tambacounda un accord de coopération dans différents domaines, notamment l’éducation et la formation la santé, les équipements publics collectifs de base, la promotion de l’emploi, le tourisme, l’environnement et les ressources naturelles,l’action sociale et les mines[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Texte voté par l'Assemblée nationale le [1]
  2. Décret no 2008-1025 du 10 septembre 2008, publié dans le Journal officiel de la République du Sénégal, no 6446 du 31 décembre 2008
  3. Site du Gouvernement [2]
  4. .Boubacar Dembo Tamba, Coopération décentralisée Kayes et Tambacounda paraphent une convention, Sud quotidien, 24 octobre 2008 [3]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]