Sylvanus (mythologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sylvanus.
Sylvanus
Dieu de la mythologie romaine
Image illustrative de l'article Sylvanus (mythologie)
Caractéristiques
Fonction principale Dieu des Forêts
Équivalent(s) par syncrétisme Sucellos

Sylvanus (ou Sylvain) est un dieu de la Rome antique. C'est un genius loci tutélaire des forêts qui tient apparemment son origine de Selvans, de la mythologie étrusque.

Dans le De agri cultura de Caton l'Ancien, il est fait au milieu d'une forêt une offrande à Mars Sylvanus pour la santé des bovins[1].

On assimile le dieu celte Sucellos à Sylvanus. Par contre, il ne semble pas y avoir de connexion avec le compagnon des satyres Silène.

D'ordinaire, le dieu Sylvanus est représenté tenant une serpe, avec une couronne de lierre ou de pin, son arbre favori.

Quelquefois la branche de pin qui forme sa couronne est remplacée par une de cyprès, à cause de sa tendresse pour le jeune Cyparisse qui, selon certains auteurs, fut métamorphosé en cyprès, ou parce qu'il a le premier appris à cultiver cet arbre en Italie.

Les sylvains sont aussi un peuple sylvestre « assimilé » aux Alfars de la mythologie germanique ou bien aux Dusii celtiques voire aux faunes. En tant que protecteur des limites de la ferme, Sylvanus a pour équivalent celte les dusii (Duses)[2].

Les sylvains demeuraient de préférence dans les vergers et les bois. Leur père était, paraît-il, un fils de Faunus, peut-être était-il le même dieu que le dieu Pan des Grecs.

Thomas d'Aquin, théologien chrétien, évoque les sylvains dans la Somme Théologique, au chapitre des anges, question 51, art. III : « Beaucoup assurent avoir expérimenté, ou avoir entendu dire par ceux qui l'avaient expérimenté, que les Sylvains et les faunes (ceux que le vulgaire appelle Incubes) se sont souvent présentés à des femmes et ont consommé l'union avec elles ; aussi bien, vouloir le nier serait de l'impudence. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]