Son de l'espoir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La radio Son de l'espoir est une radio fondée en juin 2003 par des membres du mouvement Falun Gong en réaction à l'interdiction de leur mouvement en Chine. La station est associée à Epoch Times, un journal, et une station de télévision, New Tang Dynasty Television, qui n'a pas d'émissions en français. Son de l'espoir a pour président Allen Zeng, et pour vice-président Sean Lin.

Historique[modifier | modifier le code]

La station était à l'origine en mandarin et émettait depuis Radio Taïwan International, la plus importante station de radio du gouvernement taïwanais. Elle diffuse maintenant des émissions non seulement en mandarin mais aussi en cantonais, anglais, français, espagnol, coréen et vietnamien. Le siège social de la radio en mandarin est dans la région de la baie de San Francisco en Californie (États-Unis), celui de la radio en anglais est à Sydney (Australie)[1].

En juillet 2013, Radio Taïwan International a annoncé son intention d'abattre ses antennes diffusant des signaux à ondes courtes en direction de la Chine continentale. Son de l'Espoir, qui louait ces antennes depuis 9 ans, continuera cependant à diffuser vers la Chine grâce à ses propres équipements[2].

Liens[modifier | modifier le code]

Comme Epoch Times et New Tang Dynasty Television, le Son de l'espoir est, selon un rapport du congrès des États-Unis, lié au mouvement Falun Gong[3].

Émissions[modifier | modifier le code]

D'après son site sur le web, la station « souhaite établir un pont entre les cultures de l'Orient et de l'Occident » et a comme objectif de « diffuse[r] une information objective défendant les valeurs de liberté, de démocratie et de respect des droits de l'homme ».

Dans son émission hebdomadaire en français, l'Écho de l'Asie, ses nouvelles concernent surtout la Chine et l'Asie. Les émissions sur la Chine sont souvent critiques vis-à-vis du PCC. La station a par exemple créé une version audio des Neuf Commentaires sur le parti communiste[4], texte critiquant le parti communiste chinois écrit à l'origine par Epoch Times. À partir de 2005, ses émissions en direction de la Chine ont été brouillées[5].

Dans Un thème culturel, un invité vient parler d'un aspect de la culture chinoise. On peut écouter les émissions sur Internet ou, dans certaines grandes villes, par radio. Pour les programmes en anglais, RSE diffuse sur Sydney, Chicago, et New York. La station a aussi commencé des podcasts, par exemple Mystérieux Univers.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) About the SOH Network, Asia Cast.
  2. Matthew Robertson, Taïwan veut démonter les antennes diffusant des informations non censurées vers la Chine, Epoch Times, 05-07-2013.
  3. (en) Thomas Lum, Congressional Research Service, page CRS-8, list of Falun Gong-affiliated media in the United States.
  4. Odeo
  5. (en) Reporters Without Borders, Another foreign radio station falls victim to "Great Wall of the airwaves", site de l'IFEX, 18 août 2005.

Liens externes[modifier | modifier le code]