Sohrab Sepehri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sohrab Sepehri en 1975

Sohrab Sepehri (en persan سهراب سپهری), né à Qom[1] le 7 octobre 1928 et mort à Téhéran le 21 avril 1980, est un des grands poètes iraniens du XXe siècle. Contemporain d’Ahmad Shamlou, Forough Farrokhzad et Nima Yushij, il est également connu pour ses peintures.

Sepehri a passé la première partie de sa vie à Kashan[1], qu'il considérait comme sa ville natale et à laquelle il a dédié le poème صداي پاي آب (Les pas de l'eau)[2]. Il était également un grand voyageur. Il a fait de nombreux voyages en Europe et en Afrique, a vécu un an aux États-Unis puis deux en France.

Les grands thèmes de son œuvre sont la nature, l'amitié et le sens de la vie.

C'est en hommage à Sepehri qu'Abbas Kiarostami a réalisé en 1987 Où est la maison de mon ami ? (Khané-yé doust kodjast ?), un film portant le titre d'un de ses poèmes.

Traductions en français[modifier | modifier le code]

  • Sohrab Sepehri (trad. Tayebeh Hashemi et Jean-Restom Nasser), Volume vert (hadjm-e-sabz), Aizy-Jouy, L'Arbre,‎ janvier 2008, 52 p. (ISBN 978-2852781825)
  • Les Pas de l'eau, traduit du persan par Daryush Shayegan, la Différence, 1991
  • Où est la maison de l'ami ?, poèmes, 1951-1977, choisis et traduits du persan par Jalal Alavinia, Lettres persanes, 2005
  • L'Orient du chagrin, poèmes, 1961, Conversation avec mon maître et autres écrits, traduit du persan par Jalal Alavinia, Lettres persanes, 2009

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « SEPEHRI, Sohrab », Encyclopædia Iranica
  2. « Les pas de l'eau »

Liens externes[modifier | modifier le code]