Serin des Kipengere

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Serin des Kipengere (Crithagra melanochroa Reichenow, 1900) est une espèce d'oiseau appartenant à la famille des Fringillidae.

Distribution[modifier | modifier le code]

Endémique et sédentaire dans les montagnes du sud-ouest de la Tanzanie (monts Rungwe et Udzungwa) dans une zone comprise entre la rivière Njombe et la région d’Iringa.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Originellement décrite comme espèce propre, cette forme a ensuite été considérée comme une sous-espèce de S. burtoni, une forme en voie de spéciation ou une espèce franchement distincte. Fry & Keith (2004) remarquent qu’elle est isolée, pouvant être aussi proche de S. striolatus (dessin de la face, marque blanche à la base de la mandibule inférieure, dessous strié, taille) que de S. burtoni. Stevenson & Fanshawe (2001) décrivent le chant comme très différent de celui du serin de Burton. Ottaviani (2011) ajoute que la nette striation des parties inférieures plaide en faveur d’un rapprochement de S. striolatus tandis que l’absence des barres alaires blanches et de la bande frontale blanc crème en faveur d’un éloignement de S. burtoni. Dans son livre sur les fringillidés, il traite Serinus melanochrous comme une espèce à part entière.

Habitat[modifier | modifier le code]

Le serin des Kipengéré reste confiné à la forêt de montagne d’altitude dont il fréquente la strate moyenne, le sous-bois et le niveau du sol, atteignant parfois la canopée (Fry & Keith 2004), entre 1700 et 2 250 m d’altitude sur les monts Rungwe et Udzungwa (Dinesen et al. 1993).

Alimentation[modifier | modifier le code]

Il a été observé se nourrissant de graines dans les herbes (Dinesen et al. 1993).

Mœurs[modifier | modifier le code]

Il a été décrit comme un gros serin terne et silencieux, se déplaçant lentement, parfois à plusieurs individus, peut-être des groupes familiaux (Fry & Keith 2004) et comme très tranquille, passant facilement inaperçu (Jensen & Brogger-Jensen 1992). Un jeune perché sur un buisson puis sur un petit arbre a été observé se faisant houspiller par des tisserins (Fry & Keith 2004).

Voix[modifier | modifier le code]

Le chant consiste en un long gazouillis de notes variées et crépitantes (Stevenson & Fanshawe 2001).

Statut[modifier | modifier le code]

L’espèce est franchement commune dans la Chita Forest à 1 700 m, dans la Kigogo Forest et à Dabaga à 1 800 m, pas rare dans l’ouest des Ndundulus surtout au-dessus de 1 850 m et apparaît aussi à Mufindi et dans la Kisinga Rugaro Forest Reserve (Dinesen et al. 1993). Pourtant, BirdLife (2010) considère cette espèce comme bientôt menacée en raison d’un habitat dégradé sur un territoire relativement restreint de 30 200 km2. La dégradation de l’habitat porte surtout sur les coupes de forêt pour les besoins de l’agriculture et le commerce du bois, le remplacement par les plantations et les feux de forêt. En matière de conservation, l’espèce semble toutefois bénéficier de la protection apportée par le parc national des monts Udzungwa et différentes réserves. BirdLife (2010) réclame une plus grande surveillance des populations dans les aires protégées afin de mieux définir son habitat, évaluer les effectifs et leurs exigences écologiques pour tenter d’augmenter la superficie d’habitats appropriés.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dinesen, L., Lehmberg, T., Svendsen, J. O. & Hansen, L. A. (1993). Range extensions and other notes on some restricted-range forest birds from West Kilombero in the Udzungwa Mountains, Tanzania. Scopus 17: 48-59.
  • Fry, C. H. & Keith, S. (2004). The Birds of Africa. Vol. 7, Sparrows to Buntings. Helm, London.
  • Jensen, F. P. & Brogger-Jensen, S. (1992). The forest avifauna of the Udzungwa Mountains, Tanzania. Scopus 15: 65-83.
  • Ottaviani, M. (2011). Monographie des Fringilles (carduélinés) – Histoire Naturelle et photographies, volume 3. Éditions Prin, Ingré, France, 320 p.
  • Stevenson, T. & Fanshawe, J. (2001). Field Guide to the Birds of East-Africa : Kenya, Tanzania, Uganda, Rwanda, Burundi. Princeton Univ. Press.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :