Saint Daniel de Moscou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Daniel de Moscou
Saint Daniel de Moscou
Saint Daniel de Moscou
Titre
Prince de Moscou
1263 – 1303
Successeur Iouri III de Moscou
Biographie
Dynastie Dynastie des Riourikides
Date de naissance 1261
Date de décès 4 mars 1303 (à 41 ans)
Lieu de décès Moscou
Père Alexandre Nevski
Mère Alexandra de Polotsk
Enfant(s) Iouri III de Moscou
Ivan Ier de Russie
Alexandre
Athanase de Novgorod
Boris de Kostroma
Monarques de Russie

Daniel Alexandrovitch de Moscou (en russe : Даниил Александрович), Saint Daniel de Moscou pour l'Église orthodoxe, né en 1261 et mort le 4 mars 1303, est le premier prince de Moscou.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

Il est le quatrième et dernier fils d'Alexandre Nevski et de sa seconde épouse, la grande-duchesse Bassa. Il est né à Vladimir, alors capitale de la Principauté de Vladimir-Souzdal.

À la mort de son père, il n'a que deux ans et hérite de la petite principauté de Moscou. Trop jeune pour régner, l'administration est gérée par des tiuns (députés) nommés par son oncle paternel, Iaroslav III de Vladimir.

Luttes[modifier | modifier le code]

Il prend part à la lutte de pouvoir entre ses frères Dimitri Ier Vladimirski et André III de Vladimir, pour le contrôle de Vladimir et Novgorod. Après la mort de Dimitri en 1294, Daniel fait alliance avec Michel III de Vladimir et Ivan de Pereslavl contre André III.

La participation de Daniel à cette lutte montre l'influence politique croissante de Moscou.

Le souverain de Riazan tente de conquérir la principauté avec l'aide des Mongols. Le prince Daniel les bat près de Pereslavl-Zalesski. C'est une première victoire sur les tatars. En 1300 il fait emprisonner par la ruse (selon les chroniques) le souverain de la Principauté de Riazan. Pour obtenir sa libération, le prisonnier cède à Daniel sa forteresse de Kolomna. C'est une acquisition stratégique grâce à laquelle Daniel contrôle toute la rivière Moskova.

En 1302, sans enfants, son neveu et allié Ivan de Pereslavl lui lègue toute ses terres, y compris Pereslav.

Un prince pacifique[modifier | modifier le code]

Pendant l'occupation mongole et les luttes intestines entre les princes de la Rus', Daniel maintien la paix à Moscou, sans effusion de sang. Durant ses trente ans de règne, il ne participe qu'à une seule bataille. Il était populaire et respecté de ses sujets pour son humilité et son pacifisme.

Constructions[modifier | modifier le code]

Il fonde le premier monastère de Moscou, le Monastère de l'Épiphanie de Moscou qu'il place sous la protection de son saint patron saint Daniel le Stylite (11 décembre). Plus tard il fonde le Monastère Danilov, aujourd'hui siège du Patriarcat de Moscou.

Mort[modifier | modifier le code]

Avant sa mort, le 4 mars 1303, il devient moine. Il est enterré, selon son souhait, dans le cimetière du monastère Danilov.

Il s'est manifesté après sa mort, réclamant qu'on cesse de l'oublier, et il est crédité de plusieurs miracles. Il est canonisé par l'Église orthodoxe russe en 1652. Il se fête le 4 mars.

Succession[modifier | modifier le code]

Avec le règne de ses successeurs, le titre de grand-duc passe de Vladimir à Moscou donnant naissance à la Grande-principauté de Moscou.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]