Ivan Ier de Russie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ivan Ier
Ivan Ier de Russie
Ivan Ier de Russie
Titre
Prince de Moscou

&&&&&&&&&&&0524414 ans, 4 mois et 10 jours
Prédécesseur Iouri de Moscou
Successeur Siméon Ier de Russie
Biographie
Dynastie Dynastie des Riourikides
Date de naissance
Lieu de naissance Moscou
Date de décès (à 51 ans)
Lieu de décès Moscou
Sépulture Cathédrale de l'Archange-Saint-Michel à Moscou
Père Daniel Moskovski
Mère Maria
Conjoint Hélène
Alexandra
Enfant(s) Siméon Ier de Russie
Ivan II de Russie
Monarques de Russie

Ivan Ier Kalita (1288- ), fils de Daniel Moskovski, fut prince de Moscou en 1325 et grand-prince de Vladimir en 1328. Son surnom de Kalita (escarcelle) lui vient de sa qualité de collecteur d'impôts pour les Mongols de la Horde bleue dirigés par Özbeg, dont il était le vassal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Second fils du prince Daniel Moskovski, il devient prince de Pereïaslavl en 1304. Le 4 août 1304 il pose la première pierre de la cathédrale de la Dormition à Moscou. Il succède à son frère en 1325 comme prince de Moscou. En 1328 il se rend à la Horde d'or pour y être investi et il rentre avec le titre de grand-prince de Moscou, de Vladimir et de toute la Russie, après la déposition d'Alexandre II Vladimirski de Tver. Il ravage Tver à la tête de 50 000 hommes, au nom du Khan, indigné que ses collecteurs d'impôts aient été massacrés par les habitants de cette principauté.

Il lutte contre les princes apanagés et n'hésite pas à rechercher l'alliance du Khan notamment pour se protéger des Lituaniens envahisseurs. Il ne pense qu'à amasser les terres russes et à les réunir de manière homogène sous son sceptre. Il arrive à s'entendre avec la Horde d'or en expliquant qu'un peuple n'a jamais vu d'un œil favorable l'occupant le pressurer et qu'il vaut mieux qu'un des leurs fasse cette opération à leur place. Il n'hésite pas à prélever une partie de cette perception pour son propre compte. Il s'appuie également sur le clergé et obtient le transfert du métropolite Pierre, russe de naissance, de Vladimir à Moscou où il fut enterré en 1326 dans la cathédrale de la Dormition. Son successeur le grec Théognostos (1328-1353) fixa définitivement à Moscou le siège métropolitain.

À sa mort le [1] il laisse 26 villes dont Moscou et Vladimir à son fils aîné Siméon, 23 villes au second Ivan, 21 villes à André, 26 villes à sa seconde femme et à ses plus jeunes fils. Il est inhumé dans la cathédrale de l'Archange-Saint-Michel de Moscou.

Descendance[modifier | modifier le code]

Il avait épousé en première union une certaine Hélène morte en 1331 et qui lui donna quatre descendants :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Précédé par Ivan Ier de Russie Suivi par
Iouri Moskovski
Prince de Moscou
1325-1340
Siméon Ier de Russie
Alexandre II Vladimirski
Grand-Prince de Vladimir
1328-1340
Siméon Ier de Russie