Dimitri Ier Vladimirski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dimitri (Russie).
Dmitry of Pereslavl (Vereshchagin).jpg

Dimitri Ier, dit la Honte de son Père (vers 1254-1294) fils aîné de Alexandre Nevski, fut prince de Novgorod (1259-1264, 1272-1273, 1276-1281, 1285-1292), de Pereyaslav (1263-1294) et grand-prince de Vladimir.

En 1268, il commanda les troupes des Princes russes lors de la bataille de Rakvere connue également sous les noms de bataille de Rakovor ou bataille de Wesenberg, près de la ville de Rakvere, entre les troupes coalisées des Chevaliers teutoniques, danoises et estoniennes d'une part et les forces russes d'autre part. Cette bataille fut une victoire russe.

Il régna de 1276 à 1281 puis de 1283 à 1294 à Vladimir avec le titre de grand-prince, eut à combattre son propre frère, André, avec lequel il finit par se réconcilier, vit ses États désolés par les Tartares de la Horde d'or et, désespérant de leur résister, se fit moine.

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.