Sage (logiciel de calcul formel)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sage
Image illustrative de l'article Sage (logiciel de calcul formel)
Logo

Exemple d'utilisation de Sage
Exemple d'utilisation de Sage

Développeur William Stein et al.
Dernière version 6.4.1
Environnements Multiplate-forme
Type Logiciel de calcul formel
Licence GPL
Site web sagemath.org

Sage est un logiciel libre généraliste de calcul mathématique.

Le projet Sage vise à « développer une alternative open source viable » aux systèmes de calcul formel Magma, Maple, et Mathematica ainsi qu'au logiciel de calcul numérique MATLAB[1]. Sage dispose de fonctionnalités avancées dans des domaines comme l'algèbre linéaire, l'algèbre commutative, la théorie des nombres ou encore la combinatoire algébrique. En revanche, son support du calcul symbolique classique (sommation et intégration symboliques, résolution d'équations différentielles, asymptotique...), point fort de systèmes comme Maple et Mathematica, est à ce stade limité.

Une originalité architecturale importante de Sage vis-à-vis de la plupart des autres systèmes de calcul formel est la manière dont il s'appuie sur des logiciels existants. Plutôt que de fournir un langage de commande spécifique, Sage utilise Python, un langage de programmation généraliste préexistant. Les fonctionnalités mathématiques proprement dites s'appuient elles aussi largement sur d'autres logiciels, que Sage inclut et dont il unifie l'interface.

Le système Sage se compose ainsi à la fois d'une distribution de logiciels tiers, d'une bibliothèque Python de calcul mathématique dont une partie des fonctionnalités fait directement appel aux logiciels de la distribution, et d'interfaces utilisateur permettant l'utilisation interactive de cette bibliothèque.

Sage est diffusé sous les termes de la licence publique générale GNU.

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Outre ses fonctionnalités mathématiques, Sage fournit une interface Python pour les logiciels qu'il inclut, par exemple Maxima, PARI/GP et Singular, ainsi que pour différents logiciels mathématiques non-intégrés comme Fricas, gnuplot, GNU Octave, Maple, Magma et Mathematica.

Son interface en ligne de commande repose sur IPython. Un « préparseur » ajoute au langage Python quelques extensions syntaxiques qui facilitent l'utilisation interactive de la bibliothèque Sage. Par ailleurs, une interface graphique appelée le notebook (« bloc-notes »), qui fonctionne dans un navigateur web, permet de créer des feuilles de calcul mêlant texte et calculs effectués avec Sage ou d'autres logiciels. Via cette interface web, il est possible de se connecter à un serveur Sage installé sur un ordinateur distant. Plusieurs serveurs Sage publics[2] permettent aujourd'hui d'utiliser Sage sans l'installer sur son propre ordinateur.

Architecture[modifier | modifier le code]

La bibliothèque Sage est écrite pour l'essentiel dans les langages de programmation Python et Cython. Parmi les logiciels mathématiques externes sur lesquels elle s'appuie de façon majeure, on peut citer les bibliothèques MPIR, MPFR, Flint, NTL, ou encore Linbox, ainsi que les logiciels de calcul formel plus spécialisés GAP, Maxima, PARI/GP et Singular. Ceux-ci sont écrits notamment en C, C++, Python, Lisp et Fortran[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. https://raw.github.com/sagemath/sage/master/README.txt
  2. http://alpha.sagenb.org https://cloud.sagemath.com https://sagecell.sagemath.org
  3. Sage has significant components written in the following languages: C/C++, Python, Lisp, and Fortran. Fichier README.txt ; version 4.2