Roland Burris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roland Wallace Burris
Image illustrative de l'article Roland Burris
Fonctions
Sénateur junior de l'Illinois
2009 – 2010
Prédécesseur Barack Obama
Successeur Mark Kirk
Biographie
Date de naissance 3 août 1937 (76 ans)
Parti politique Démocrate
Religion Baptisme

Roland W. Burris (né le 3 août 1937), est un homme politique américain, contrôleur de l'Illinois de 1979 à 1991 puis procureur général du même État de 1991 à 1995 avant d'être nommé sénateur des États-Unis en 2009 par le controversé Rod Blagojevich.

Sénateur des États-Unis[modifier | modifier le code]

Le 30 décembre 2008, le gouverneur de l'Illinois Rod Blagojevich (démocrate) annonce avoir nommé Burris au poste de sénateur de l'Illinois laissé vacant par le président-élu Barack Obama. En effet, dans de nombreux États américains, la constitution donne pouvoir au gouverneur de pourvoir un poste de sénateur ou de représentant de l'État laissé vacant et ce jusqu'à la fin initialement prévue de ce mandat. Cette nomination fait polémique, le gouverneur Blagojevich étant sous le coup d'une enquête fédérale depuis quelques semaines pour avoir tenté de monnayer cette nomination. Les leaders démocrates du Sénat indiquent qu'ils rejetteraient toute personne nommée par Blagojevich même si cela semble légalement impossible.

Le 6 janvier 2009, jour de la rentrée parlementaire, il n'est pas autorisé à siéger. En effet, le secrétariat du Sénat refuse sa lettre de nomination affirmant qu'elle n'est pas en règle[1] car le secrétaire d'État de l'Illinois a refusé de la signer.

Le 12 janvier suivant, les sénateurs démocrates et leurs leader Harry Reid autorisent Burris à siéger après que celui-ci a été auditionné devant la Chambre des représentants de l'Illinois et mandaté par le gouverneur et le secrétaire d'État de l'Illinois[1].

Enfin, le 15 du même mois, Burris prête serment à Washington comme sénateur junior de l'Illinois succédant ainsi à Barack Obama[2].

Il n'est pas candidat à sa réélection en novembre 2010, date à laquelle le républicain Mark Kirk le remplace.

Notes et références[modifier | modifier le code]