René Jalbert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

René Marc Jalbert C.V. C.D. (20 février 1921- 21 janvier 1996) était un membre des Forces armées canadiennes. Il fut sergent d'armes à l'Assemblée nationale du Québec et a été connu pour ses gestes héroïques lors de la prise d'otages effectuée par Denis Lortie le 8 mai 1984, qui voulait assassiner le premier ministre. Il fut également huissier au bâton noir pour le Sénat du Canada de 1985 à 1989[1].

René Jalbert a négocié pendant quelques heures avec Lortie, qui a finalement rendu les armes[2]. Son courage a suscité l'admiration de tous. Il a été décoré de la médaille de l'Assemblée nationale en 1984.

Pour son acte héroïque, René Jalbert reçoit :

M. Jalbert avait servi pendant la Seconde Guerre mondiale, la guerre de Corée, et participé aux forces de maintien de la paix à Chypre, a été onze ans sergent d’armes à l’Assemblée nationale.

Il était ami avec le défunt pharmacien Louis-Philippe Demers.[réf. nécessaire]

Références[modifier | modifier le code]