Prosper Sainton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Prosper Sainton

alt=Description de l'image Prosper Sainton 001.jpg.
Nom de naissance Prosper Philippe Catherine Sainton
Naissance 5 juin 1813
Toulouse, Drapeau de la France France
Décès 17 octobre 1890 (à 77 ans)
Londres, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale violoniste, pédagogue
Activités annexes compositeur
Formation Conservatoire de Paris
Maîtres François-Antoine Habeneck
Enseignement Royal Academy of Music
Conjoint Charlotte Dolby
Descendants Philip Sainton (petit-fils)

Prosper Philippe Catherine Sainton est un violoniste, pédagogue et compositeur français, né le 5 juin 1813 à Toulouse et mort le 17 octobre 1890 à Londres.

Il est le fils d'un marchand de Toulouse, où il est né. Il est entré en 1831 au Conservatoire de Paris où il a étudié avec François-Antoine Habeneck et où il a obtenu un premier prix en 1834. Il est d'abord devenu professeur de violon au conservatoire de Toulouse (1840-1844).

En 1844, il s'est produit pour la première fois en Angleterre dans un concert dirigé par Mendelssohn. Installé à Londres, il est devenu en 1845 professeur à la Royal Academy of Music. Sainton a joué un important rôle dans l'organisation de concerts de musique de chambre. Il a été le premier violon de la Royal Philharmonic Society de Londres (1846-1854), de l'Opéra royal italien du Covent Garden (1847-1871), à la Sacred Harmonic Society (1848) et à Her Majesty's Theatre (1871-1880).

De 1848 à 1855, il a été le chef du Queen's Band, et en 1862, il a dirigé la musique lors de l'ouverture de l'Exposition universelle. Il a dirigé pendant de nombreuses années de grands festivals en province. Il a donné un concert d'adieu au Royal Albert Hall en 1883.

En 1860, il a épousé la fameuse contralto, Charlotte Dolby. Il est décédé en octobre 1890. Son petit-fils est le compositeur, chef d'orchestre et violoniste Philip Sainton (1891-1967).

Son excellente méthode, son sens artistique, et son travail d'éducation de grande valeur ont formé en Angleterre un grand nombre de violonistes confirmés qui ont été ses élèves. Prosper Sainton a composé deux concertos pour violon et des solos pour violon.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Theodore Baker et Nicolas Slonimsky (trad. Marie-Stella Pâris, préf. Nicolas Slonimsky), Dictionnaire biographique des musiciens [« Baker's Biographical Dictionnary of Musicians »], t. 3, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins »,‎ 1995 (réimpr. 1905, 1919, 1940, 1958, 1978), 8e éd. (1re éd. 1900), 4728 p. (ISBN 2-221-07778-4)
  • (en) Stanley Sadie (préf. Stanley Sadie), The Grove Concise Dictionnary of Music, Londres, Macmilan,‎ 1994 (réimpr. 1993) (1re éd. 1988), 909 p. (ISBN 0-333-43236-3)