Portrait de la duchesse d'Alba en noir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de la Duchesse d’Alba
Image illustrative de l'article Portrait de la duchesse d'Alba en noir
Artiste Francisco de Goya
Date 1797
Technique Huile sur toile
Dimensions (H × L) 194 × 130 cm
Localisation Société hispanique d'Amérique, New York (États-Unis)

Le Portrait de la duchesse d’Alba est une huile sur toile de Francisco de Goya réalisée en 1797. Il représente María Cayetana de Silva, 13e duchesse d’Alba âgée de trente-cinq ans. La toile est conservée à New York par la société hispanique d’Amérique[1],[2].

Analyse[modifier | modifier le code]

Ce portrait fut réalisé en 1797. La duchesse est âgée de 35 ans, l’année suivant la mort de son mari. Elle porte donc une mantille noire, marque du deuil. Son majeur pointe le sol où est écrit « solo goya » (seul Goya). Elle porte deux alliances, l’une où est gravé « Alba » l’autre où figure « Goya ». L’inscription « solo » était initialement cachée, mais réapparut après restauration [3] Cette œuvre est l’une des multiples peintures que Goya fit de la duchesse[4]. Lorsqu’elle se retira dans sa résidence après le décès de son époux, l’année précédente [3] pour le deuil, Goya la suivit et en réalisa un grand nombre de peintures et de croquis[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Heinz Duthel, Francisco de Goya y Lucientes, epubli, 1809– p. (lire en ligne)
  2. (en) Jennifer Dawn Milam, Historical Dictionary of Rococo Art, Scarecrow Press,‎ 18 April 2011, 32– p. (ISBN 978-0-8108-6183-1, lire en ligne)
  3. a et b (en) Rose-Marie Hagen et Rainer Hagen, What Great Paintings Say, Taschen,‎ 1 December 2002, 354– p. (ISBN 978-3-8228-2100-8, lire en ligne)
  4. (en) Evan Connell, Francisco Goya: A Life, Counterpoint Press,‎ 18 December 2003 (ISBN 978-1-58243-307-3, lire en ligne)
  5. (en) Ronald J. Bradley, R. Adron Harris et Peter Jenner, The Neurobiology of Painting: International Review of Neurobiology, Academic Press,‎ 3 April 2006, 306– p. (ISBN 978-0-12-366875-2, lire en ligne)