Portes Ouvertes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le film de Gianni Amelio, voir Portes ouvertes.
Portes Ouvertes
Logo de l'organisation

Devise : « Au service des chrétiens persécutés »

Création 1955
Type FRANCE: ONG association humanitaire / SUISSE: Association au sens des art. 60ss du Code Civil Suisse
Siège Drapeau de la France France Drapeau de la Suisse Suisse
Fondateur André van der Bijl, dit Frère André (à ne pas confondre avec Frère André Bessette)
Site web FRANCE: Site officiel de PO - France / SUISSE: Site officiel de PO - Suisse

Portes Ouvertes est une ONG internationale chrétienne d'origine protestante[1] destinée au soutien des chrétiens persécutés. Elle est interdénominationnelle, apolitique, et agit dans 53 pays à partir de 21 bureaux répartis dans le monde. Son siège international est situé aux Pays-Bas.

Objectifs[modifier | modifier le code]

Les objectifs vont dans deux directions complémentaires :

En premier lieu, Portes Ouvertes s’attache à informer et sensibiliser les chrétiens sur la réalité de l’Église persécutée, et ce dans les pays où le christianisme n’est pas condamné. Son objectif est de les amener à s'impliquer, notamment à travers la prière et les dons financiers nécessaires aux projets mis en œuvre. Comme pour d'autres organismes humanitaires, ce travail d'information débouche sur des pétitions et autres campagnes. Ce type d'action amène parfois les gouvernements, qui ignorent volontairement ou encouragent les injustices, à prendre conscience que le monde les regarde et que leurs actions peuvent avoir des conséquences.

Simultanément, Portes Ouvertes apporte une aide concrète aux églises qui souffrent, pour qu'elles ne disparaissent pas et puissent jouer leur rôle dans les pays où elles ne peuvent pas s'exprimer librement. L'action de l'organisation n'est pas orientée “contre” - un régime, un système de pensée, une autre religion - mais “pour” l'Église persécutée.

L'un des textes sur lesquels se base l'organisation dans son action est la Déclaration universelle des droits de l’homme[2]:

« Article 18 : Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites. »

Historique[modifier | modifier le code]

En 1955, Anne van der Bijl, missionnaire baptiste plus connu sous le nom de Frère André, voyage pour la première fois au-delà du rideau de fer pour apporter des bibles, interdites à la vente sur place, aux chrétiens persécutés par le régime communiste. Devant l’évidence des besoins sur place, il réitère ses voyages, bientôt rejoint par d’autres chrétiens désireux de faire de même.

Entre 1955 et 1965, Portes Ouvertes s’étend dans toute l’Union Soviétique, apportant des bibles et des soutiens variés, selon les besoins et en fonction des possibilités. En 1965, des équipiers de Portes Ouvertes voyagent en Chine pour la première fois. Entre 1965 et 1978, Portes Ouvertes s’étend pour apporter des bibles et des messages d'encouragement aux chrétiens en difficulté en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud. En 1978, le contact avec les églises du Moyen-Orient est initié.

Dans les années 1980, la persécution s’accroit dans le monde. L’organisation augmente le rythme de ses campagnes de prières et de distribution de bibles, et met en place des séminaires pastoraux. En 1981, un million de bibles sont débarquées clandestinement sur les rivages chinois, c'est "l'opération Perles". À partir de 1990, la chute du mur de Berlin permet une accélération du travail au-delà des frontières à l’est. Les partenariats avec d’autres ONG se multiplient pour permettre un soutien complet et efficace.

De 2000 à nos jours, plusieurs campagnes sont mises en œuvre, notamment en lien avec le Moyen-Orient.

Champs d'activité[modifier | modifier le code]

  • Bibles et littérature : distributions et envois réguliers;
  • Formation : cours de formation pour les responsables d'églises, formations variées pour parvenir à faire face aux harcèlements de toutes sortes;
  • Diplomatie : pétitions[3], aides juridiques;
  • Encouragement et prière : Campagnes de prière et d’information pour la libération de prisonniers ou la régularisation de situations injustes (infos par l'intermédiaire de lettres de soutien, dépêches, TV, Net, radios, newsletters…);
  • Développement des communautés chrétiennes : rétablir l’équité dans l’aide d’urgence, aider les chrétiens discriminés à retrouver du travail, ou leur en donner, aide d’urgence et aide au développement dans les zones sinistrées.

Portes Ouvertes publie également chaque année un index des persécutions[4]. Depuis quelques années, la Corée du Nord est en tête de ce classement.

Exemples d’actions concrètes[modifier | modifier le code]

Dans le monde[modifier | modifier le code]

En 2008, Portes Ouvertes France a reçu près de 3 millions d’euros de dons (100 % des ressources de l’association proviennent de dons de particuliers et d’églises en France et en Belgique francophone). 66 % des dons reçus sont envoyés directement sur le champ de mission. Le reste est utilisé pour les activités de l’association en France et à partir de la France, et pour les frais d’administration.

L'association aurait ainsi distribué environ 3,9 millions de bibles, littérature pour enfants et autres livres, et assuré la formation de 114 400 responsables d’églises[réf. nécessaire];

Index de persécution 2011[modifier | modifier le code]

Selon l'organisation, plus de 150 millions de chrétiens sont persécutés dans le monde aujourd’hui. Portes Ouvertes publie chaque année un "index mondial des persécutions à l’encontre des chrétiens", incluant un classement des 50 pays les plus répressifs à leur encontre selon elle.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Plus de 2000 chrétiens sont morts persécutés en 2013 », sur Le Figaro,‎ 8 janvier 2014
  2. (fr) « Déclaration universelle des droits de l'homme », Organisation internationale des Nations Unies,‎ 2009 (consulté le 2009-07-15)
  3. (fr) « Pétitions PO », Portes Ouvertes France,‎ 2009 (consulté le 2009-07-15)
  4. Voir : http://www.portesouvertes.fr/persecution-des-chretiens/l-index-mondial-de-persecution

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]