Parité (physique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parité.

Nommée ainsi dans le cadre de la physique des particules, on dit qu'une théorie possède la symétrie P si elle est invariante sous la transformation de parité, appelée aussi inversion de l'espace, ou encore transformation miroir, c'est-à-dire qui effectue le changement suivant sur les coordonnées d'espace


X^i\rightarrow -X^i
\,

L'électrodynamique quantique et la chromodynamique quantique possèdent la symétrie P mais l'interaction faible viole la symétrie de parité.

Deux définitions équivalentes[modifier | modifier le code]

Mathématiquement, la symétrie P consiste à remplacer chacune des trois coordonnées spatiales (x,y,z pour prendre la notation courante des coordonnées cartésiennes) par son opposé, donc prendre les valeurs (-x,-y,-z).

Pour se représenter les choses plus physiquement, cela revient à non seulement prendre l'image dans un miroir, mais aussi faire un demi-tour dans le même plan que celui du miroir.

Pourtant, on trouve souvent comme définition de la symétrie P « prendre l'image dans un miroir » uniquement. Cela vient du fait que toutes les théories physiques actuelles admettent l'isotropie de l'espace. En particulier, le fait que les lois de la physique sont invariantes par une rotation d'un demi-tour dans n'importe quel plan ne fait pas débat.

La présentation avec une opération est donc équivalente à la définition avec toutes les opérations, en admettant une propriété plus fondamentale (remettre en cause l'isotropie de l'espace imposerait de repenser bien plus de concepts que la symétrie P).

Articles connexes[modifier | modifier le code]