Papilio peranthus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Papilio peranthus est un insecte lépidoptère de la famille des Papilionidae, de la sous-famille des Papilioninae et du genre Papilio, et du sous-genre Achillides .

Historique et dénomination[modifier | modifier le code]

L' espèce Papilio (Achillides) peranthus a été décrite par l'entomologiste danois Johan Christian Fabricius en 1787[1].

Synonymie[modifier | modifier le code]

  • Papilio peranthus ab. phoebus (Fruhstorfer, 1898)[2]

Taxinomie[modifier | modifier le code]

liste des sous-espèces
  • Papilio peranthus peranthus ( Fabricius, 1787) - Java.
  • Papilio peranthus adamantius (C. & R. Felder, 1865) [3] - Célèbes
Synonyme pour cette sous-espèce
Papilio macedon (Wallace, 1865)[4]
  • Papilio peranthus intermedius (Snellen, 1890)[5] - Tanadjampea, Bonerate, Kalaotoa
  • Papilio peranthus fulgens (Röber, 1891)[6] - Bonerate, Lombok, Sambawa, Flores, Pura, Adonara
  • Papilio peranthus baweana (Hagen, 1896)[7] - Bawean
  • Papilio peranthus transiens (Fruhstorfer, 1898) [8] - Lesser Sunda
  • Papilio peranthus insulicola (Rothschild, 1896)[9] - Saleyer
Synonyme pour cette sous-espèce
Papilio adamantius insulicola (Rothschild, 1896)
  • Papilio peranthus fannius (Fruhstorfer, 1909)[10] - Sumbawa
  • Papilio peranthus kinesias (Fruhstorfer, 1909) - Flores
  • Papilio peranthus kransi (Jurriaanse & Lindemans, 192)[11] - Buton
  • Papilio peranthus sumie (Shimogori, 1992) [12]
  • Papilio peranthus wangiwangiensis(Kitahara, 1989)

Description[modifier | modifier le code]

Papilio peranthus est un très grand papillon d'une envergure de 70 mm à 90 mm, au bord externe des ailes festonné avec une grande queue en massue à chaque aile postérieures[13].

Le dessus est noir avec une partie distale verte et un reflet vert sur le corps.

Le revers est beige avec une partie basale marron et une ligne de chevrons aux ailes postérieures entre la partie beige et la partie marron.

Biologie[modifier | modifier le code]

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont des Micromelum[14],[15].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il réside aux Philippines, en Malaisie, en Indonésie, à Java et au Sulawesi[13],[15].

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier[13].

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fabricius, 1787; Mantissa Insectorum
  2. Fruhstorfer, 1898; Berl. Ent. Zs. 42 (3/4)
  3. C. & R. Felder, 1864; Verh. zool.-bot. Ges. Wien 14 (3) : 322
  4. Wallace, 1865; Trans. Linn. Soc. Lond. 25 (1) : 46, pl. 6, f. 2
  5. Snellen, 1890; Tijdschr. Ent. 33 : 275
  6. Röber, 1891; Tijdschr. Ent. 34: 274
  7. Hagen, 1896; Jahrb. Nass. Nat. 49 : 179
  8. Fruhstorfer, 1898; Soc. Ent. 12 (22): 169
  9. Rothschild, 1896; Novit. Zool. 3 (2): 91,
  10. Fruhstorfer, 1909; Ent. Zs. 22 (42): 176
  11. Jurriaanse & Lindemans, 1920; Tijdschr. Ent. 62 (Suppl.) : 5
  12. Shimogori, Y., 1992: Two new subspecies of Achillides from Indonesia. Futao 10: 6-7.
  13. a, b et c « Papilio peranthus », sur butterflycorner.net (consulté le 1 juillet 2012)
  14. Vane-Wright & de Jong, 2003, Zool. Verh. Leiden 343: 86
  15. a et b « Papilio », sur funet.fi (consulté le 1 juillet 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]