Norma Torres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Norma Torres est une femme politique américaine, maire de la ville de Pomona (Californie) depuis 2000.

Biographie[modifier | modifier le code]

Norma Torres est née Norma Barillas le 23 avril 1965 dans la ferme familiale d'El Salto, au Guatemala, dans la région d'Escuintla. Elle émigre avec sa mère vers les États-Unis à l'âge de 5 ans.

Norma Barillas devient dans un premier temps membre d'une équipe de nuit du service de secours de Los Angeles comme ambulancière et éducatrice dans la communauté hispanique, et participe comme volontaire à divers programmes sociaux luttant contre le suicide ou la prostitution.

Elle se marie à un chicano, Luis Torres, avec qui elle a trois garçons.

Elle décide de s'engager politiquement en participant aux élections municipales de sa ville de Pomona en 2000, auxquelles elle est élue à une large majorité.

Sa politique[modifier | modifier le code]

Torres fit des conditions de vie et l'esthétique de la ville ses priorités. Ses premières mesures furent d'entreprendre des rénovations visant à la réhabilitation des quartiers défavorisés de Pomona.

  • Elle instaura ensuite le "Most Beautiful Yard Contest", un concours récompensant les citoyens propriétaires des jardins les mieux entretenus.

Ensuite, elle prit des mesures en faveur de la jeunesse (très importante dans cette ville) :

  • Après quelques rencontres à la mairie avec des urbanistes et des représentants de la jeunesse de la ville, elle fit construire un skate park ainsi qu'un Teen Center (équivalent d'une grande MJC).
  • Elle développa aussi les transports en commun de la ville permettant aux étudiants dont l'école se trouve à Los Angeles d'y voyager plus rapidement avec des horaires plus réguliers. Cette mesure concerna aussi les voyages extra-scolaires.

La lutte contre la délinquance et la préservation des services de Pomona sont aussi des aspects majeurs de sa politique :

  • Elle instaura une politique de répression envers les délinquants sexuels ainsi qu'envers les violents membres de gangs. Elle opta, toutefois, pour une politique de prévention concernant les membres moins influents ainsi que les jeunes des quartiers pauvres de Pomona, confrontés au gangstérisme.
  • Elle lutta pour le maintien de la Police et des Pompiers dans sa ville alors qu'un projet gouvernemental les mettaient en péril.

Voir aussi[modifier | modifier le code]