Nicolas Heurteloup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nicolas Heurteloup

Naissance
Tours (Indre-et-Loire) (France)
Décès (à 61 ans)
Paris (France)
Domicile France
Nationalité Drapeau de France Français
Champs Chirurgie
Médecine
Institutions Chirurgien en chef de la Grande Armée
Sépulture de Nicolas Heurteloup, chirurgien de la Grande Armée, au cimetière de Montmartre

Nicolas Heurteloup est un médecin et chirurgien militaire français, né le à Tours (Indre-et-Loire) et mort à Paris le . Il succède à Pierre-François Percy et précède Dominique-Jean Larrey comme chirurgien en chef de la Grande Armée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Tours, il y entame ses études médicales qu'il finit à Paris.

Il épouse Marie-Thérèse-Christine-Victoire Delagrange (1772-1845), le 21 mai 1791 à Saint-Eustache de Paris.

Il s'engage ensuite dans l'armée au sein de laquelle il fait carrière sous l'Ancien Régime, la Révolution, le Consulat et l'Empire. Il atteint le grade de médecin-chef en 1790 et de premier chirurgien des armées en 1795. En 1804, il est inspecteur général du service de santé et chirurgien en chef de la Grande Armée en 1808, en remplacement de Percy.

Son travail lui vaut l'estime de l'Empereur qui le cite dans le bulletin qui fait suite à la bataille de Wagram, et le nomme officier de la Légion d'honneur en 1809 puis baron en 1810.

Gravement malade, il cède sa place à Larrey en 1812 et meurt un mois plus tard, le 27 mars 1812, à Paris.

Il a trois enfants :

  • Charles-Louis-Stanislas, (1793-1864), auditeur au Conseil d'État, puis il étudie la médecine et est reçu docteur en 1823, ce sera un spécialiste urologues réputé ;
  • Achille, (1802-1846), architecte ;
  • Alphonsine.

Il est inhumé au cimetière de Montmartre dans une chapelle de la 22e division, avec son épouse, son fils l'architecte Achille-Victor, (1802-1846) et Magaty, (Madame Chrétien de Lacroix), décédée le 18 juin 1843.

Il a donné son nom au boulevard Heurteloup, à Tours.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Henry, Un grand Tourangeau : le baron Nicolas Heurteloup, chirurgien en chef des armées de la Révolution et de l'Empire, Centre médical d'études et de recherches (éd.), 1957.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]