Nastola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nastola
Héraldique
Héraldique
La mairie de Nastola
La mairie de Nastola
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Päijät-Häme
Langue(s) parlée(s) unilingue finnois
Démographie
Population 15 076 hab.[1] (31 août 2012)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 60° 57′ 00″ N 25° 56′ 00″ E / 60.95, 25.93333360° 57′ 00″ Nord 25° 56′ 00″ Est / 60.95, 25.933333  
Altitude Min. 70 m – Max. 170 m
Superficie 36 286 ha = 362,86 km2 [2]
· dont terre 324,19 km2 (89,34 %)
· dont eau 38,67 km2 (10,66 %)
Rang superficie (260e / 336)
Rang population (77e / 336)
Histoire
Province historique Häme
Province Finlande méridionale
Fondation 1865
Droits de Cité depuis non
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Nastola

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Nastola

Nastola est une municipalité du sud de la Finlande, dans la région du Päijät-Häme.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle fait partie de la grande banlieue de Lahti, son centre administratif étant situé à 17 km du centre de la capitale régionale. Si la municipalité est de taille relativement modeste, la population est en plus concentrée sur une toute petite partie du territoire communal. L'essentiel des habitations se situe en effet dans la bande très étroite (500 m à 2 km) qui sépare la moraine de Salpausselkä des lacs. C'est aussi par là que passe la route nationale 12 (Rauma-Tampere-Lahti-Kouvola) et la voie ferrée qui dessert tout l'Est de la Finlande. Le reste de la commune est couvert de forêts et globalement peu peuplé.

Les municipalités voisines sont Orimattila au sud, Lahti et Hollola à l'ouest, Asikkala au nord-ouest, Heinola au nord et enfin Iitti à l'est (Vallée de la Kymi).

Histoire[modifier | modifier le code]

Historiquement, elle est connue pour avoir abrité le principal camp de prisonniers soviétiques pendant la Guerre d'Hiver et de continuation. Près de 65 000 soldats soviétiques sont passés par ce camp.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]