Myoclonie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clonie.
Myoclonie
Classification et ressources externes
CIM-10 G25.3
CIM-9 333.2
DiseasesDB 23053
MeSH D009207
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

La myoclonie (ou clonie, du grec klonos, agitation) est une contraction musculaire rapide, involontaire, de faible amplitude, d'un ou plusieurs muscles.

Des myoclonies peuvent s'observer dans de nombreuses affections neurologiques, par exemple lors de crises d'épilepsie partielles ou généralisées (épilepsie caractéristique d'une atteinte de la zone de l'aire 4 de Brodmann) ou dans certaines encéphalopathies. Ces crises sont aussi appelées bravais-jacksoniennes (crises BJ). Elles peuvent également se voir de manière physiologique lors de l'endormissement (myoclonies d'endormissement). Cependant certaines myoclonies peuvent intervenir lors de surdosage médicamenteux, notamment lors de l'accompagnement d'anti-douleur suite au traitement de cancers par chimiothérapie.

L'épilepsie myoclonique progressive est une affection associant des myoclonies à une démence progressive. Il existe à la puberté une période épileptique, une période de myoclonies, suivie d'une démence.

Il existe des myoclonies physiologiques :

  • le hoquet est une myoclonie de certains muscles abdominaux et diaphragmatiques ;
  • les myoclonies de l'endormissement ;
  • les myoclonies au cours du sommeil du nouveau-né ;
  • parfois les myoclonies qui apparaissent au cours d'un effort musculaire intense ou dans la phase de repos qui lui fait suite ;
  • le sursaut, secousse de la moitié supérieure du corps en réaction à une surprise.

Articles connexes[modifier | modifier le code]