Station de nettoyage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Deux grande crevettes nettoyeuses (Stenopus hispidus) attendent un « client » sur une éponge baril (Xestospongia muta) au nord d'Haïti.

Une station de nettoyage est un lieu où les animaux aquatiques marins ou d'eau douce se rassemblent pour se faire nettoyer. Ce nettoyage inclut le déparasitage du corps de l'animal, aussi bien externe que dans des endroits plus délicats comme la bouche ou les ouïes pour les poissons. Il concerne également le nettoyage des tissus blessés et le retrait des débris alimentaires qui sont restés coincés entre les dents de prédateurs. Les espèces assurant le service de nettoyage sont diverses. On peut citer les crevettes nettoyeuses ou certains labres et des gobies.

Description[modifier | modifier le code]

L'animal qui nécessite d'être nettoyé se positionne sur le site de la station de nettoyage en nageant lentement vers les crevettes ou poissons nettoyeurs. Il ouvre grand la bouche et adopte une posture légèrement inclinée vers l’arrière. Il écarte les nageoires pectorales et déploie ses autres nageoires. Il peut également changer de couleur ou dresser ses barbilles[1]. C'est le signal qu'attendent les nettoyeurs positionnés sur le site pour commencer leur tâche. Ils retirent et mangent les parasites et autres débris sur le corps. Ils vont jusqu'à s'introduire dans la bouche et les ouïes de prédateurs sans être inquiétés.

Les espèces qui visitent la station de nettoyage et espèces nettoyeuses forment un relation de mutualisme. Le déparasitage des uns fournit aux autres une source de nourriture.

Une station de nettoyage joue un rôle important dans la santé d'un récif. Des expérience ont montré que si l'on supprime les crevettes et poissons nettoyeurs d'un site, en quelques semaines le nombre de poissons diminue et les maladies augmentent[2]. Même des espèces normalement solitaires comme les raies manta profitent d'une station de nettoyage périodiquement pour éliminer leur parasites.

Localisation[modifier | modifier le code]

Les stations de nettoyage sont souvent associées au récif corallien. Elles sont alors souvent situées au sommet d'un bloc de corail. La zone devient alors un lieu de passage important. D'autres stations de nettoyage peuvent se situer sous des amas flottants de végétaux, à un point donné dans une rivière ou un lagon.

Espèces nettoyeuses[modifier | modifier le code]

On peut citer les crevettes nettoyeuses, certains labres comme le labre nettoyeur commun (Labroides dimidiatus), et des gobies comme Gobiosoma (elacatinus) genie.

Certaines espèces de poissons profitent de la non agressivité des prédateurs envers les poisson de la station de nettoyage. Ils imitent l'aspect et le comportement des poissons nettoyeurs pour s'approcher d'un autre poisson souhaitant être déparasité pour lui arracher un bout de nageoire. Le Faux labre nettoyeur ou Blennie mimétique (Aspidontus taeniatus) imite le Labre nettoyeur commun (Labroides dimidiatus) par exemple.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Steven Weinberg, Découvrir la mer Rouge et l'océan Indien, Nathan,‎ 2005 (ISBN 2-09-278035-2)
  • (en) Conrad Limbaugh, Harry Pederson et Fenner A. Jr. Chace, « Shrimps that Clean Fishes », Bulletin of Marine Science, vol. 11, no 1,‎ 1961, p. 237-257 (ISSN 0007-4977, lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]