Muirchertach mac Neill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Muirchertach mac Neill na Goiceall Creacan (aux vêtements de cuir), mort le 26 février 943, fut le chef du Cenél nEógain et le roi d’Ailech de 919 à 943.

Origine[modifier | modifier le code]

Muirchertach mac Neill était le fils de l’Ard ri Érenn Niall Glúndub (+919) et de Gormlaith, fille de Flann Sinna Ard ri Érenn (+916). Il était donc lié par ses parents au Cenél nEógain des O'Neill du Nord et au Clan Cholmáin des O'Neill du Sud.

Héritier puis Roi d'Ailech[modifier | modifier le code]

Après la mort de son père, survenue lors de la défaite irlandaise devant les Vikings de Dublin, le 15 septembre 919[1], le titre d’Ard ri Érenn fut repris par son oncle maternel Donnchadh Donn et celui de roi d'Ailech par cousin Fergal mac Domnaill auquel il succèdera en 938.

Muichertach reprend quant à lui le combat contre les Vikings. En 921 il remporta une victoire contre le roi Gothfrith sur la rivière Bann. Le 28 décembre 926, à la tête de son clan et des gens d’Ulidia, il écrasa les Vikings d'Alpthann (norvégien Halfdan?) Uí Ímair près de Newry (Comté de Down) mais dut se retirer à l’approche du roi Gothfrith Uí Ímair venu lui-même en renfort de Dublin[2].

En 927, il défait et tue Goach, chef du Cianachta Glinne Gemhin, vassal rebelle du comté de Derry[3]. Bien qu’il ait épousé sa cousine Flann, fille de Donnchadh Donn, les relations entre les deux rois s'étaient rapidement dégradées, entraînant plusieurs conflits; toutefois en 938, il organisa avec son beau-père une expédition dans le territoire des Vikings de Dublin près de la rivière Greece (comté de Kildare)[4].

L’année suivante, les Vikings surprènent Ailech et s'emparent du roi; ce dernier réussit à s’échapper de leur navire dans le L Lough Swilly avant qu’ils n’atteignent la mer[5].

En 940, allié avec Donnchadh Donn, il met à sac le Leinster et le Munster[6] et en 941 il marche contre les Déisi du comté de Waterford qui font soumission, ainsi que l’Ossory[7].

Après la mort de son épouse en 940[8], Muirchertach mac Neill se remarie avec Dubhdara, fille de Ceallach, roi d’Ossory. Il organise la même année une expédition contre les implantations vikings aux îles Hébrides.

Durant son absence, Cellachán Caisil, roi de Cashel, attaqua les Deisi désormais vassaux de Muirchertach. Le roi d’Ailech, qui souhaitait faire valoir ses droits au titre d’Ard ri Érenn, organise alors une campagne ou "Grand circuit d’Irlande" qui fait l’objet d’un poème épique composé par son barde, Gormacan mac Maolbrighde.

À partir de l’Uladh, dont il fit prisonnier le roi, il surprend les Danois de Dublin dont il obtint un otage de marque nommé Sihtric. Il traverse l’Ossory où il est reçu par ses alliés et arrive enfin au Munster où il obtient des otages du roi Cellachan de Cashel. Il retourne dans son royaume d’Ailech par le Thommond, Galway et Roscommon.

Le 26 février 943, Muirchertach mac Neill est tué lors d’un combat contre le roi de Dublin Blacair Gothfrithson à Ardee (Comté de Louth). Il est considéré comme un grand guerrier par les Annales d'Ulster qui n'hésitent pas à le présenter comme « l'Hector du monde occidental » [9].


Postérité[modifier | modifier le code]

Il laissait un fils et une fille :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Annales d'Ulster U919.3
  2. Annales d'Ulster U926.1
  3. Annales d'Ulster U927.5
  4. Annales d'Ulster AU 938.6
  5. Annales d'Ulster U939.3
  6. Annales d'Ulster U940.1
  7. Annales d'Ulster U941.3
  8. Annales d'Ulster AU 940.4
  9. Annales d'Ulster AU 943.2
  10. Annales d'Ulster U952.3

Sources[modifier | modifier le code]