Montagne du Destin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Montagne du Destin
Vue du mont Ngauruhoe, volcan de Nouvelle-Zélande ayant servi de décor naturel pour la montagne du Destin dans l'adaptation cinématographique du Seigneur des Anneaux de Peter Jackson.
Vue du mont Ngauruhoe, volcan de Nouvelle-Zélande ayant servi de décor naturel pour la montagne du Destin dans l'adaptation cinématographique du Seigneur des Anneaux de Peter Jackson.

Dénomination Orodruin, Amon Amarth
Description Volcan
Emplacement Mordor

La Montagne du Destin (en sindarin Orodruin ou Amon Amarth, en anglais Mount Doom) est un volcan de fiction appartenant au légendaire de l'écrivain britannique J. R. R. Tolkien. Il est un lieu central dans l'intrigue du livre Le Seigneur des anneaux.

C'est un mont situé en Mordor, une région du nord-ouest de la Terre du Milieu (c'est-à-dire au sud-est de la partie de la Terre du Milieu représentée sur les cartes). C'est grâce à son feu que Sauron forge les Anneaux de pouvoir dont l'Anneau unique.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La Montagne du Destin est appelée Mount Doom en anglais. En sindarin, elle est appelée Orodruin et Amon Amarth qui signifient respectivement « montagne de la Flamme Rouge » et « mont du Destin ». On trouve parfois la forme erronée Oradruin dans la traduction française du Seigneur des anneaux. Elle est aussi appelée « la montagne Ardente » (en anglais The Fiery Mountain).

Amon Amarth est un toponyme donné à la montagne par les Gondoriens à la fin du Second Âge lorsqu'ils assistent à son réveil interprété comme le retour de Sauron.

Géographie[modifier | modifier le code]

La montagne du Destin est située dans le nord-ouest de la Terre du Milieu et du Mordor, l'une de ses régions. Dominant le plateau de Gorgoroth, elle est entourée au nord par les monts Cendrés et à l'ouest par les monts de l'Ombre ; Barad-dûr se trouve à l'est, Minas Morgul et Cirith Ungol au sud-ouest, le Morannon et la Carach Angren au nord-ouest.

Il s'agit d'un volcan à l'altitude élevée, très escarpé et dépourvu de végétation. Ses éruptions violentes rejettent des coulées de lave qui s'épanchent sur ses flancs et de grandes quantités de cendres émises forment des nuages sombres permanents au-dessus du Mordor et ses alentours. En son centre se trouve les Sammath Naur ou « Chambres du Feu », un ensemble de cavernes et de tunnels créés par Sauron. Dans ces cavités sombres se trouve la Crevasse du Destin, une ouverture qui laisse s'échapper le feu d'Orodruin. C'est en cet endroit qu'ont été forgés les Anneaux de pouvoir dont l'Anneau unique. L'entrée des Sammath Naur sur le flanc oriental du volcan est marquée par une porte qui débouche sur la route de Sauron menant notamment à Barad-dûr distant de près de cinquante kilomètres en direction de l'est ; cette route forme une boucle autour de la montagne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lorsque Sauron choisit les terres du Mordor comme résidence lors du Second Âge, la montagne du Destin en est la raison essentielle car il fait usage des feux de la Crevasse du Destin dans ses sorcelleries, en particulier, en 1600 S.A., pour forger l'Anneau unique.

La montagne du Destin est bien davantage qu'un volcan banal ; Sauron semble y prolonger sa propre puissance et peut en commander les éruptions. À chacun de ses retours, le volcan s'active.

En 3429 S.A., les Gondoriens s'établissent dans la région et fondent leur royaume qui va durer un peu plus d'un siècle. Le volcan est alors endormi depuis la chute de Númenor en 3319 S.A. mais il se réveille, ce que les Gondoriens interprètent comme le retour de Sauron.

Lorsque l'Anneau unique tombe dans ses feux, la montagne du Destin entre dans la plus cataclysmale de ses éruptions. Tout le pays du Mordor est détruit et Barad-dûr comme le Morannon s'effondrent.

Conception et évolution[modifier | modifier le code]

Critique et analyse[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Dans la trilogie cinématographique de Peter Jackson adaptée du Seigneur des Anneaux, le mont Ngauruhoe, un volcan de Nouvelle-Zélande, est choisi pour le tournage de quelques scènes de la montagne du Destin. Cependant, le réalisateur n'est pas autorisé à filmer le sommet du mont Ngauruhoe en raison de son caractère sacré pour les Maori de la région. Certaines scènes se déroulant sur les pentes de la montagne du Destin sont alors tournées sur celles du mont Ruapehu, un volcan voisin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]