Mack David

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mack David (5 juillet 1912, New York - 30 décembre 1993, Rancho Mirage, Californie) était compositeur et parolier américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mack David est né le 5 juillet 1912 à New York dans une famille juive. Il étudie pour devenir un avocat à l’Université Cornell et dans la section droit juridique de la St. John’s University (en) Law School. Au début des années 1940, il change de carrière et rejoint le groupe d’artistes connu sous le nom Tin Pan Alley. Il compose de nombreuses musiques pour des films et la télévision jusque dans les années 1960 avec son ami Jerry Livingston dont Cendrillon (1950). Il compose aussi avec David le thème de Casper le gentil fantôme. Son succès lui permet de déménager à Hollywood.

Suite au décès en 1942 du compositeur attitré des studios Disney, David et Livingston ont été engagés comme paroliers sur le projet de long métrage d’animation Cendrillon[1]. Un jour de 1948, David et Livingston demandent à leur amie chanteuse Ilene Woods de venir les aider sur un projet de film et d’enregistrer sa voix sur quelques chansons[2]. Les enregistrements sont présentés sans en informer Ilene à Walt Disney qui demande deux jours plus tard à Ilene de devenir la voix anglaise de Cendrillon pour le film[2].

David compose aussi mais seul Bachelor in Paradise (1961), La Rue chaude (Walk on the Wild Side) (1962), Un monde fou, fou, fou, fou (It’s a Mad, Mad, Mad, Mad World) (1963), Hush, Hush, Sweet Charlotte (1964). La chanson que David a composée et qui lui permit de gagner le plus d’argent est Sunflower publiée en 1948[3] et interprétée par Frank Sinatra utilise la même mélodie que le thème de la comédie musicale Hello, Dolly! composée dix ans plus tard par Jerry Herman. David engagea un procès contre Herman pour violation de droits d’auteur, affaire qui s’est résolue en dehors des tribunaux par le versement à David de 250 000 USD[3] malgré le fait que Herman clama son innocence n’ayant selon lui jamais entendu auparavant l’œuvre de David[4].

Pour Broadway, il compose encore avec Livingston les comédies musicales Molly et la revue Bright Lights of 1944.

Avec Livingston, il sera récompensé trois fois au Oscar du cinéma

Il décède le 30 décembre 1993 dans sa demeure de Rancho Mirage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) David Koenig, Mouse Under Glass, p. 75.
  2. a et b (en) Ilene Woods (Music - Voice).
  3. a et b (en) Vosburgh, Dick. Obituary for David Mack, The Independent, Wednesday, 19 January 1994.
  4. Jerry Herman (avec Marilyn Stasio). Showtune: A Memoir. New York: Donald I. Fine Books, 1996, p. 102-108.

Liens externes[modifier | modifier le code]