Mémorial aux Juifs assassinés d'Europe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue sur le Mémorial.

Le Mémorial aux Juifs assassinés d'Europe (allemand : Denkmal für die ermordeten Juden Europas), également appelé Mémorial de l'Holocauste (allemand : Holocaust-Mahnmal), est un monument situé au centre de Berlin, entre la porte de Brandebourg et la Potsdamer Platz, en Allemagne, perpétuant le souvenir des victimes juives exterminées par les nazis au cours de la Shoah.

Historique[modifier | modifier le code]

Né de l'initiative, dès 1988, d'un groupe de citoyens menés par la journaliste Lea Rosh et l'historien Eberhard Jäckel[1], le Mémorial a été conçu avec un budget d'environ 26 millions d'euros par l'architecte américain Peter Eisenman et l'ingénieur Buro Happold comme un « champ » de 19 073 m2, couvert de 2 711 stèles de béton disposées en maillage. Édifiées sur les terrains en jachère libérés dans les anciens « Jardins des Ministres » — au sud de la Porte de Brandebourg — par les démolitions des installations frontalières est-allemandes en 1989-1990[1], les stèles font 2,42 m de long, 0,95 m de large, et de 0 m à 4,7 m de haut[2]. Elles sont censées produire une atmosphère de malaise et de confusion, représentant un système supposé ordonné qui a perdu le contact avec la raison humaine.

Sous ce champ de stèles se trouve la « Place de l'Information » (allemand : Ort der Information), qui contient le nom de toutes les victimes juives recensées par le musée israélien Yad Vashem.

La construction du Mémorial a débuté le et s'est achevée le . Il a été inauguré le , et ouvert au public deux jours plus tard.

Exposition Ort der Information[modifier | modifier le code]

L’Ort der Information ou Centre d'information du Mémorial aux Juifs assassinés d'Europe, à Berlin est une exposition permanente située sous le Mémorial pour les Juifs assassinés d'Europe.

Elle a été agencée par Dagmar von Wilcken et traite de la persécution et de l'extermination des juifs d'Europe, ainsi que sur les sites historiques des crimes commis pendant la Seconde Guerre mondiale. Depuis la modification de la loi intervenue le 3 juillet 2009, l'exposition consacre également une partie dédiée aux homosexuels persécutés sous le national-socialisme ainsi qu'aux Sinti et aux Roms assassinés[1],[3].

La visite de l’exposition est gratuite mais n’est pas recommandée aux enfants de moins de 14 ans. Il existe un important dispositif de sécurité. Des « audioguides » payants sont disponibles en français.

Le Couloir d'accès à la première salle (Auftakt)[modifier | modifier le code]

L’exposition commence par un aperçu de la politique de terreur menée par Adolf Hitler et le régime national-socialiste de 1933 à 1945. Une suite de textes et de photos représente la persécution et le meurtre des six millions de juifs européens.

Première salle (Raum der Dimensionen)[modifier | modifier le code]

Cette première salle thématique appelée « salle des dimensions » présente des citations de journaux intimes, des lettres et d’ultimes notes écrites pendant la persécution. Une frise bordant les murs de la salle, indique le nombre de victimes par pays européen (selon les frontières de 1937).

Salle des familles (Raum der Familien)[modifier | modifier le code]

Cette salle retrace, grace à des photos et des documents personnels, le destin de 15 familles juives d’origines multiples. Elle essaye de reflèter la diversité du judaïsme européen avant l’holocauste, avant la dispersion, la déportation et l’assassinat.

Salle des noms (Raum der Namen)[modifier | modifier le code]

Dans cette salle sont lus les noms ainsi que de courtes biographies de juifs, originaires de toute l’Europe, assassinés et disparus pendant la guerre. La lecture, sous cette forme, de ces récits de vie de toutes les victimes durerait près de six ans, sept mois et 27 jours. La salle peut constamment être développée grâce au soutien financier de l’Unterstützung des Förderkreises Denkmal für die ermordeten Juden Europas (l'association du Mémorial aux Juifs assassinés d’Europe).

Salles des lieux (Raum der Orte)[modifier | modifier le code]

Cette salle montre l’extension géographique de l’holocauste à toute l’Europe. Elle met en lumière les scènes de crimes commis en Europe centrale et orientale. Deux cent vingt lieux de la persécution et de l’extermination des juifs européens et d’autres victimes sont présentées au travers de films et de photos historiques.

Portail commémoratif (Gedenkstätenportal)[modifier | modifier le code]

Ce « portail » propose des informations sur les lieux de commémoration de l'holocauste (musées et mémoriaux). Elle offre une vue d’ensemble du paysage européen de ce souvenir de la deuxième guerre mondiale.

Autres bases de données (Weitere Datenbanken)[modifier | modifier le code]

La base de données, constituée par l’institut commémoratif israélien de Yad Vashem contient les noms de plus de trois millions de victimes de l’holocauste. Cette base peut être utilisée pour effectuer une recherche individuelle. Il est possible de consulter également le Gedenkbuch des Bundesarchivs für die Opfer der nationalsozialistischen Judenverfolgung in Deutschland, 1933–1945 (Livre du souvenir des archives fédérales pour les victimes des persécutions des juifs par le régime national-socialiste en Allemagne, 1933-1945).

Archives vidéo[modifier | modifier le code]

Les archives vidéo Sprechen trotz allem (Parler malgré tout) proposent, sur dix terminaux, des interviews survivants de l’holocauste (plusieurs langues disponibles). Les archives vidéo sont ouvertes tous les dimanches. Les recherches effectuées à partir des vidéos peuvent, porter soit sur des lieux, soit des personnes ou des événements.

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Uwe Neumärker, « Le Mémorial pour les juifs assassinés d'Europe, à Berlin », Zeitgenössische Denkmalkonzepte in Deutschland, juillet 2008.
  2. (en) Data on the Construction of the Memorial sur le site officiel.
  3. [PDF] Plaquette en français

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Autres projets[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

52° 30′ 50″ N 13° 22′ 43″ E / 52.51399, 13.37868 ()