Llibre del Repartiment

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Llibre del Repartiment de València est un registre où les scribes du roi notaient les promesses de donations faites à ceux qui participeraient à la Reconquista. Une fois la Reconquista terminée, ils notèrent le nom des personnes qui prirent réellement possession des lieux.

Le livre[modifier | modifier le code]

Valence capitula le 28 septembre 1238 lorsque les Chrétiens conduits par le roi Jacques Ier d'Aragon pénétrèrent dans la ville, bien que la tradition veuille que ce soit le jour de la saint Denis, le 9 octobre.

Le jour même, la rédaction du document débuta. On y inscrivit méticuleusement les donations de propriétés, de maisons, de terres, de villages, (etc.) qu'on offrit à tous ceux qui participèrent à la Reconquista, à savoir à des Aragonais, des Catalans, des Navarrais, des Français, des Anglais, des Hongrois, des Italiens, etc.

Dans ce livre, on peut lire la filiation du bénéficiaire de la maison ou du bien, son lieu d'origine et la liste des biens attribués.

Les biens offerts aux nouveaux propriétaires avaient bien sûr été dérobés aux musulmans. Certains d'entre eux avaient fui vers le sud, là où subsistaient encore des territoires musulmans, tandis que d'autres restèrent dans le nouveau Royaume de Valence. La majeure partie de la population autochtone était mozarabe et comptait quelques juifs.

On évalue le nombre de personnes qui vivaient dans le Royaume de Valence à environ 200 000 alors que les nouveaux arrivants n'étaient que quelques milliers. L'augmentation de la population a dû être inférieure à 5 %. Cette immigration provenait approximativement par moitiés égales d'Aragon et de Catalogne[1].

Le livre se présente sous forme des registres numéro 5, numéro 6 et numéro 7 conservés aux Archives de la Couronne d'Aragon (Archivo de la Corona de Aragón (ACA)).

  • Le premier manuscrit, ou registre 5 a dix cahiers de papier pour un total de 98 feuilles.
  • Le second manuscrit, ou registre 6, comprend 101 feuilles.
  • Le troisième manuscrit, ou registre 7 comprend 70 feuilles numérotées à une époque moderne avec des chiffres romains et arabes.

Aspects linguistiques[modifier | modifier le code]

Ce document a une grande importance pour connaître la toponymie valencienne. On peut y lire des toponymes faisant référence à des rues, places, portes, moulins, hameaux, alquerías, sources, rivières, tours, etc.

Il est également important pour connaître l'anthroponymie valencienne et celle des arrivants chrétiens, (aragonais, catalans, navarais, anglais, hongrois, italiens, occitans, français, etc.).

Ramón Menéndez Pidal dit qu'on y trouve un ensemble de tournures romanes très important pour décrire le mozarabe levantin qui était alors parlé, mais il montre que tous les éléments ne sont pas mozarabes, car beaucoup ont été écrits par des écrivains catalanophones ou aragophones qui ont écrit en respectant les particularités de leurs syntaxes respectives ainsi que leurs lois phonétiques propres.

Quelques donations[modifier | modifier le code]

  • Paterna et Menezar: Artal de Luna
  • Xiva: Berenguer de Entenza, oncle du roi.
  • Sumacàrcer: Diego Crespí
  • Moixent: Juan Caro
  • Ortells: Pedro Artés
  • Chella: Jaime Zapata de Calatayud
  • Benafer: Lope de Esparza
  • Genovés: Lope de Fenollet
  • Mascarell: Alfonso Garcés
  • Tous et Carlet: Jaime Montagut
  • Benidoleig: Sancho de Pina
  • Cirat et El Tormo: Bernardo Vilarig

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Antonio Ubieto Arteta, Orígenes del Reino de Valencia, Saragosse (ISBN 84-7013-154-0)
  • (es) M.D. Cabanes Pecourt et R. Ferrer Navarro, Llibre del Repartiment del Regne de València, Anúbar Ediciones.,‎ 1980 (ISBN 8470131249 et 9788470131240)
  • (ca) Enric Guinot (préf. Ricard Pérez Casado), Els fundadors del regne de valència, Valence, 3i4, coll. « biblioteca d'estudis i investigacions »,‎ 1999, 1251 p. (ISBN 84-7502-591-9)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Llibre del Repartiment del Regne de València. Cabanes & Ferrer