Liste des moulins à vent du Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article répertorie les moulins à vent du Québec au Canada, classés par ordre alphabétique des localités, chacun dans sa catégorie, selon qu'il s'agisse d'un moulin authentique existant, d'un moulin-réplique, ou d'un moulin disparu.

Moulins à vent existants[modifier | modifier le code]

Il reste encore 18 moulins à vent anciens au Québec.

Abréviations des en-têtes de colonnes :

No. : Numéro de référence, les moulins sont ici classés par ordre alphabétique des localités / Localisation / Nom : Nom du moulin à vent / Date : Date de construction / MCCCF : Classement comme bien culturel par le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec / Ailes : Si le moulin à vent possède encore ses ailes ou non / Méc. : Mécanismes, si le moulin à vent possède encore ses mécanismes ou non / Public : Si le moulin à vent est ouvert au public ou non / Notes / Photo

No Localisation Nom Date MCCCF Ailes Méc. Public Notes Photo
1 Bécancour Bourg 1808 1957 oui non oui Reconstruit en 1993
2 Cap-Saint-Ignace Vincelotte 1690 1965 non non non
3 Châteauguay Île Saint-Bernard 1686 non non non oui Ouvert au printemps, été et automne
4 Contrecœur Chaput 1742 1983 non non[1] non[2] Parc municipal
5 Grondines des Hospitalières 1674 1984 non non oui
6 Île d'Orléans Poulin c1841[3] non non non non Nécessite une intervention urgente.
7 Île-aux-Coudres Desgagnés 1836 1962 oui oui oui Fait de la farine. Restauré en 2012.
8 Montréal Pointe-aux-Trembles 1719[4] 1983 oui non non Restauré en 2007
9 Montréal Fleming 1827 1983 oui non oui Restauré en 1990
10 Notre-Dame-de-l'Île-Perrot Pointe-du-Moulin 1707-1708 1977 oui oui oui Parc provincial
11 Pointe-Claire des Sulpiciens 1709 1983 oui non non Projet de restauration
12 Québec de l'Hôpital général 1730 1965 non non non
13 Repentigny Grenier, aussi Lebeau 1820 1975 oui oui oui Restauré en 2006
14 Repentigny Antoine-Jetté, aussi Séguin 1823 1976 non oui non
15 Senneville de Pointe-Abbott 1686 non non non non Résidence privée
16 Trois-Rivières de la Commune 1781 1961 non non non Relocalisé en 1974. Projet de restauration
17 Verchères Dansereau, aussi Choquette c1822 1975 oui oui non[5]
18 Verchères Madeleine-de-Verchères c1730 1983 non non oui Restauré en 1991

Moulins français et moulins anglais[modifier | modifier le code]

La moitié des moulins à vent existants ont été construits sous le régime français (1608-1763) et l’autre moitié a été construite ou reconstruite selon la méthode anglaise, incluant le moulin de Pointe-aux-Trembles rehaussé en 1823.

Moulins construits durant le régime français (1608-1763) Moulins construits après 1763

Les deux méthodes, française et anglaise, fonctionnent sur le même principe, mais sont construits différemment[6].

Méthode française : Méthode anglaise :
Ailes symétriques de 8 pieds français de largeur (2,6 mètres) Ailes asymétriques étroites avec une partie en bois (typiques au Québec)
Gros arbre Arbre plus gros que ceux installés
Rouet de pieds français avec un nombre pair d'alluchons en bois Rouet plus petit plaqué de dents en fonte, nombre impair
Lanterne en bois avec un nombre pair de fuseaux Lanterne, nombre pair (bois sur métal ou fonte sur bois)[7]
Meules de 6 pieds français (1,95 mètre), souvent en silex Petites meules de 4 à 5 pieds (mesure anglaise) (1,22 à 1,52 mètre)
Huche Bluteau

Répliques de moulins à vent[modifier | modifier le code]

Il existe aussi quelques répliques de moulins à vent :

  • Le moulin à vent du parc des Moulins à Québec (ancien jardin zoologique)
  • Le moulin à vent Laval Gagnon de Saint-Fabien (Photo)
  • Le moulin à vent latrine de Trois-Rivières
  • Le moulin à vent Michaud de Saint-Germain-de-Kamouraska (Photo)
  • Le Moulin à vent Voyer de Neuville
  • Le moulin à vent de Vaudreuil reconstitué à Notre-Dame-de-l'île-Perrot (maison privée)
  • Le moulin à vent du Baluchon à Saint-Paulin (Photo)
  • Le moulin à vent de Saint-Jean-Port-Joli
  • Le moulin à vent Eugène Michaud, à Sainte-Pétronille de l'Île d'Orléans (Photo)
  • Le moulin à vent du Domaine du Perchoir à Rimouski (Photo)
  • Le moulin à vent de Maddington (Vidéo)

Moulins à vent disparus[modifier | modifier le code]

En 1977, on avait recensé 20 moulins à vent au Québec[8]. Les deux moulins qui ont disparu depuis étaient situés à Verchères.

Le Québec a connu de nombreux autres moulins à vent, qui ont aujourd'hui disparu :

  • Le Moulin à vent Blanchette de la Rivière-Madeleine
  • Les Moulins à vent des Simon à Forillon
  • Le Moulin à vent Dumont à Québec
  • Le Moulin à vent Simon Denis de la Trinité à Québec

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le rouet existe encore.
  2. Portes ouvertes le 15 août.
  3. Construit entre 1841 et 1847.
  4. Le moulin a été rehaussé en 1823.
  5. Ouvert occasionnellement.
  6. Le tableau qui suit est tiré du mémoire de l'Association des moulins du Québec, Mémoire sur le livre vert «Un regard neuf sur le patrimoine culturel», présenté à madame Christine St-Pierre, Ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Montréal, 28 avril 2008, pages 12-13. (Pour télécharger le document PDF, 122 Ko)
  7. Dans des avis parus dans la Gazette de Québec le 20 août 1784 et le 11 août 1817, les Forges du Saint-Maurice annoncent la production de pièces de moulin. Voir Roch Samson, Les Forges du Saint-Maurice, les débuts de l'industrie sidérurgique au Canada, 1730-1883, Parcs Canada et Presses de l'Université Laval, Québec, 1998, pages 229 et 238
  8. MIVILLE-DESCHENES, Gilles et Gérard MIVILLE-DESCHESNES. Nos moulins à vent, Québec, Éditeur officiel du Québec, 1977, 15 pages (Coll. La documentation québécoise)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie générale[modifier | modifier le code]

  • Archéotec inc., Patrimoine archéologique des moulins du Québec, Montréal, Les Entreprises Archéotec, 2008, 134 pages. Aux pages 12–13, et aux pages 107 à 132, cette étude comprend des liste de moulins. (Pour télécharger le document PDF, 6,42 Mo)
  • Association des moulins du Québec, Mémoire sur le livre vert «Un regard neuf sur le patrimoine culturel», présenté à madame Christine St-Pierre, Ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Montréal, 28 avril 2008, 14 pages. (Pour télécharger le document PDF, 122 Ko)
  • Gilles Boileau, dir. « Moulins du Québec » (numéro spécial), Histoire Québec, Fédération des sociétés d'histoire du Québec, volume 2, numéro 2, janvier 1997. (Pour consulter le sommaire et les articles, lien externe)
  • Gilles Deschênes (et Gérald-M. Deschênes, collab.), Quand le vent faisait tourner les moulins, Trois siècles de meunerie banale et marchande au Québec, Québec, Septentrion, 2009, 313 p. (ISBN 978-2-89448-580-4)
  • Pierre Desjardins, Les moulins à vent du Québec. Analyse et proposition d'intervention, Québec, Ministère des Affaires culturelles, Direction générale du patrimoine, Études et expertises, 1982, s.p.
  • Pierre-Yves Dionne. La technologie traditionnelle du moulin à vent au Québec : Mécanismes et fonctionnement, Québec, Université Laval, thèse (M.A.), 1984, 108 p.
  • Françoise Duguay, Bilan des interventions, no 2051, moulins à farine, Québec, Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Direction du patrimoine et de la muséologie, 1990, 29 pages (Pour télécharger le document PDF, 248 Ko)
  • Laval Gagnon et Kathy Paradis, La tournée des vieux moulins à vent du Québec, Cap-Saint-Ignace, Édition La Plume d'oie, 1999, 190 pages (ISBN 2-922183-45-9)
  • Pierre Landry et Raymonde Gauthier, Les moulins à vent du Québec, Québec, Ministère des Affaires culturelles, Direction générale du patrimoine, Service de l'inventaire des biens culturels, 1978, 69 p.
  • Michel Langlois, Des moulins et des hommes 1608-1700, Drummondville, La Maison des Ancêtres, 2005, 287 pages (ISBN 2-922681-13-0)
  • Dominique Laperle, Le grain, la meule et les vents, Le métier de meunier en Nouvelle-France, Sainte-Foy, Les Éditions GID, 2003, 127 pages (ISBN 2-922668-19-3)
  • Réjean L'Heureux, Vocabulaire du moulin traditionnel au Québec des origines à nos jours: documents lexicaux et ethnographiques, Sainte-Foy, Presses Université Laval, 1982, 465 pages (ISBN 2-763769853)
  • Gilles Miville-Deschênes et Gérald Miville-Deschênes, Inventaire et localisation des anciens moulins à vent (à farine) encore debout au Québec, Québec, Ministère des Affaires culturelles, Direction générale du patrimoine, 1973, s.p.
  • Gilles Miville-Deschênes et Gérald Miville-Deschênes, Nos moulins à vent, [20 aquarelles de Gill Plasse], Québec, Éditeur officiel du Québec, 1977, 15 pages (Coll. La documentation québécoise, Connaissance du Québec, Série Images de l'ancien temps)
  • Jean-Claude Parent, Études sur le régime seigneurial, Ottawa, Environnement Canada - Parcs, 1986, 40 pages (Coll. Rapport(s) sur microfiches, no 270). L'appendice B (p. 31-35) contient une liste de 51 moulins à farine recensés par l'Inventaire des bâtiments historiques du Canada.
  • Jean-Claude Parent, Le régime seigneurial: Thèmes, critères et synopsis des plus importantes seigneuries de la vallée laurentienne pouvant aider à la commémoration in situ du régime seigneurial, Ottawa, Environnement Canada - Parcs, 1986, 317 pages (Coll. Rapport(s) sur microfiches, no 270). La troisième partie (p. 40-255), intitulée «Synopsis de chaque seigneurie», présente sous forme de tableau une brève historique de quelque 125 seigneuries, comportant des notes sur les moulins de chacune de ces seigneuries.
  • Gisèle Piédalue. Le patrimoine archéologique industriel du Québec, Québec, Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, 2009, 317 pages (Pour télécharger le document PDF, 1,6 Mo).
  • Jeanne Pomerleau, Des métiers pour le corps, chapitre 4, «Le meunier», Sainte-Foy, Les Éditions GID, 2003, pages 63 à 75 (Coll. Métiers des campagnes, No 2) (ISBN 2-922668-48-7)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Webographie[modifier | modifier le code]