Les Épées de la nuit et du jour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Épées de la nuit et du jour
Auteur David Gemmell
Genre Fantasy
Version originale
Titre original The Swords of Night and Day
Langue originale Anglais britannique
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Lieu de parution original Londres
Date de parution originale 2004
Version française
Traducteur Rosalie Guillaume
Lieu de parution Paris
Éditeur Bragelonne
Date de parution
Couverture Didier Graffet
ISBN 9782352944096
Série Cycle Drenaï
Chronologie
Précédent Les Guerriers de l’hiver

Les Épées de la nuit et du jour (titre original : The Swords of Night and Day) est un roman de fantasy de David Gemmell paru en 2003 en anglais et en 2010 en français (traduction de Rosalie Guillaume pour Bragelonne).

Ce livre appartient au Cycle Drenaï et constitue le 2e roman du diptyque consacré au Damné.

Résumé[modifier | modifier le code]

Des siècles et des siècles se sont écoulés depuis les exploits des grands héros drenaï. Les peuples du monde entier vivent désormais sous la férule de l’Éternelle et de ses maléfices. Suivant les prophéties de la prêtresse Ustarte, le résurrectionniste Landis Khan ramène d’entre les morts celui qui est censé tous les libérer. Olek Skilgannon traverse ainsi le temps pour trouver un monde qui lui est inconnu. Mais il n’est pas seul car le Nadir a déjà ressuscité Druss la légende... Deux héros, ce n’est pas de trop pour abattre la tyrannie de l'Éternelle.

Personnages[modifier | modifier le code]

Olek Skilgannon, dit le Damné, détenteur des épées de la Nuit et du Jour

Jianna, ancien amour d'Olek Skigannon autrefois Reine Sorcière de Naashan

Druss, dit la Légende, dit Marche-Mort, dit le Tueur d'Argent, dit le Capitaine à la Hache

Harad, bûcheron, Ressuscité, clone de Druss

Askari, chasseuse, Ressuscitée, clone de Jianna

Decado, champion et amant de la Reine éternelle, Ressuscité, clone du Decado de Le Roi sur le seuil

Unwallis, ambassadeur de la Reine éternelle

Landis Khan, ancien ministre et amant de la Reine éternelle

Commentaires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]