Waylander

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Waylander (homonymie).
Waylander
Auteur David Gemmell
Genre Fantasy
Version originale
Titre original Waylander
Langue originale Anglais britannique
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Lieu de parution original Londres
Date de parution originale août 1986
Version française
Traducteur Alain Névant
Date de parution novembre 2001
Couverture Didier Graffet
ISBN 291437013X
Série Cycle Drenaï
Chronologie
Précédent L’Étoile du matin Waylander II : Dans le royaume du loup Suivant

Waylander (titre original : Waylander), est un roman fantasy de David Gemmell paru en 1986 en anglais et en 2001 en français (traduction de Alain Névant pour les éditions Bragelonne).

Cette première aventure de Waylander appartient au Cycle Drenaï et a pour cadre l’invasion de Drenaï par les troupes vagrianes.

Pour le vingtième anniversaire de la sortie du livre en Angleterre, Bragelonne décide en 2006 d'éditer une version collector du roman à succès en 2 000 exemplaires numérotés, comme il avait été fait en 2004 pour Légende.

En octobre 2008, Waylander parait en format poche aux éditions Milady (affiliées au groupe Bragelonne) et novembre 2010 pour Waylander II : Dans le royaume du loup.

Publication française[modifier | modifier le code]

Résumé[modifier | modifier le code]

Le Roi de Drenaï a été assassiné. Une armée d'envahisseurs déferle sur le pays, avec pour mot d'ordre de tuer hommes, femmes et enfants. Mais tout espoir n'est pas perdu. Il repose sur les épaules de celui que la nation surnomme Waylander. Seul, il va s'aventurer en territoire nadir pour retrouver la célèbre Armure de Bronze, symbole de liberté. Mais peut-on faire confiance à ce Waylander… ? Après tout, c'est lui qui a assassiné le roi. Aux côtés du prêtre Dardalion et de l'ancienne actrice Danyal, l'assassin anciennement appelé Daykeras se lance dans la quête de l'Armure de Bronze, symbole national drenaï tandis que le général Karnak mène le siège désespéré de Dros Purdol contre les troupes de Kaem le conquérant vagrian.

Personnages[modifier | modifier le code]

Waylander/Dakeyras: protagoniste principal du récit, ancien soldat dont la famille a été assassiné, il est devenu un tueur à gages qui ne vit que pour lui sans jamais s'attacher à quiconque. Sa vie va prendre un tournant inattendu lors de sa rencontre avec le prêtre de la Source Dardalion.

Dardalion: jeune prêtre de la Source, il se fait sauver de la torture par Waylander, et décide ensuite de le suivre. Digne représentant de sa religion, il abhorre toute forme de violence, mais ses relations avec Waylander vont peu à peu le changer, jusqu'à être renié par son ordre pour avoir tué. Il créera l’Ordre des Trente à la suite de son exclusion.

Danyal: une jeune femme qui croisa le chemin de Waylander suite à une attaque Vagriane des Chiens du Chaos. Au début répugnée par cet homme sombre et résolument mauvais, elle finira par être séduite et entretiendra une relation avec lui.

Miriel et Krylla: deux enfants jumelles apparemment Mystiques rencontrées par Waylander et Dardalion en même temps que Danyal et Culas. Leur relation avec ces derniers est visiblement forte, mais aucun lien de parenté n'est évoqué.

Culas: un jeune garçon trouvé en compagnie de Danyal et des jumelles. Il mourra peu de temps après d'une blessure au ventre.

Orien: ancien roi drenaï, il est le premier possesseur de l’Armure de Bronze, la portant il n'a jamais perdu une bataille. C'est lui qui la cacha près du mont Raboas avant de disparaître.

Niallad: roi drenaï, il est le fils d’Orien et se fit assassiner par Waylander.

Karnak: général drenaï, il s'illustrera au siège de Dros Purdol. Ambitieux en politique.

Egel: général drenaï qui mène la résistance drenaï contre l'invasion vagrianne. Il est celui à qui est destiné l’Armure de Bronze et deviendra le premier Comte de Bronze.

Commentaires[modifier | modifier le code]

  • Le personnage de Gellan est basé sur la personnalité de l'auteur[1].

Citations[modifier | modifier le code]

  • « Il ne faut pas de courage pour mourir. En revanche, il faut du cran pour vivre. » page 25
  • « La vie n'a pas de sens en général. » page 21
  • « Les triomphes se construisent avec le sang des innocents. » page 74
  • « Le Mal est en chacun de nous, et la valeur d'un homme se juge à la façon dont il défie ce mal. » page 141
  • « Nous faisons des projets comme si nous allions vivre éternellement. Nous pensons que nos efforts peuvent rivaliser avec les Montagnes mais nous ne faisons que nous mentir - nous ne valons rien et le monde ne changera jamais. » pages 256-257
  • « Quand l'Idiot se voit tel qu'il est alors il n'en est plus un ; et lorsqu'un sage tire un enseignement de sa sagesse alors il devient idiot. » page 293
  • « S'attendre au meilleur, se préparer au pire. » page non déterminée (* Cette citation apparaît en fait dans le tome 2.)

Notes et références[modifier | modifier le code]