Lee Cronbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lee Joseph Cronbach

Naissance 22 avril 1916
Fresno, Californie (États-Unis)
Décès 1er octobre 2001
Palo Alto, Californie (États-Unis)
Nationalité Américaine
Champs Psychologue

Lee Joseph Cronbach, né le 22 avril 1916 à Fresno en Californie et mort le 1er octobre 2001 à Palo Alto, est un psychologue américain connu pour ses travaux de psychométrie et notamment pour la mesure de fidélité qui porte son nom : le coefficient alpha de Cronbach.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cronbach obtient un baccalauréat du Fresno State College, puis une maîtrise de l’université de Californie à Berkeley. Après l’obtention d’un doctorat de psychologie de l’éducation de l’université de Chicago en 1940, il est pour un temps instituteur à Fresno. Il est ensuite à l’emploi de diverses universités : State College of Washington, l’université de Chicago, puis l’université de l’Illinois. Il terminera sa carrière à l’université Stanford où il est professeur à partir de 1964.

Cronbach a été président de l’Association américaine de psychologie en 1957 et de la American Educational Research Association en 1964-1965.

Travaux psychométriques[modifier | modifier le code]

Cronbach est surtout connu pour ses travaux sur la fidélité, et en particulier pour le coefficient alpha[1], une estimation de la fidélité des tests psychologiques qui connaîtra une immense popularité par la suite. Cronbach est également à l’origine d’un modèle statistique permettant d’identifier et de quantifier les sources d’erreur de mesure : la théorie de la généralisabilité[2].

Publications notables[modifier | modifier le code]

  • (en) L. J. Cronbach, « Coefficient alpha and the internal structure of tests », dans Psychometrika, vol. 16, 1951, p. 297-334.
  • (en) L. J. Cronbach et P. E. Meehl, « Construct validity in psychological tests », dans Psychological Bulletin, vol. 52, 1955, p. 281-302.
  • (en) L. J. Cronbach, « The two disciplines of scientific psychology », dans American Psychologist, vol. 12, 1957, p. 671-684.
  • (en) L. J. Cronbach et al., The dependability of behavioral measurements: Theory of generalizability for scores and profiles, Wiley, New York, 1972.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) H. Kupermintz, « Lee J. Cronbach's contributions to educational psychology », dans B. J. Zimmerman et D. H. Schunk (dir.) : Educational Psychology: A Century of Contributions (p. 289-302), Erlbaum, Mahwah (NJ), 2003.
  • (en) Lee Cronbach, pioneer in education psychology, dead at 85, Stanford Report, October 10, 2001.
  • (en) Biographical memoirs of Lee J. Cronbach, Proceedings of the American Philosophical Society vol. 147, no. 4, Décembre 2003.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) L. J. Cronbach, « Coefficient alpha and the internal structure of tests », dans Psychometrika, vol. 16, 1951, p. 297-334.
  2. (en) L. J. Cronbach et al., The dependability of behavioral measurements: Theory of generalizability for scores and profiles, Wiley, New York, 1972.

Liens externes[modifier | modifier le code]