Langues nicobar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Langues nicobar
Pays Inde
Classification par famille
Carte
Carte des langues austroasiatiques. Les langues nicobar sont indiquées en marron, dans les îles au sud du golfe du Bengale.
Carte des langues austroasiatiques. Les langues nicobar sont indiquées en marron, dans les îles au sud du golfe du Bengale.
Groupe de Shom Peng en 1886

Les langues nicobar sont parlées par les autochtones des îles Nicobar. Elles constituent un rameau de la branche môn-khmer de la famille des langues austroasiatiques.

On[Qui ?] en distingue 6 :

Le nombre total des locuteurs de ces langues est de 30 000.

Les langues nicobar sont les seules môn-khmer parlées par une population isolée du continent asiatique. Selon le linguiste Robert Parkin, la tradition des Car veut que leurs ancêtres aient fui à la suite d'une rébellion dans la région birmane du Tenasserim[1]. Si cet événement est avéré, compte tenu de la faible diversité dialectale du nicobarais, il pourrait avoir eu lieu durant le 1er millénaire de l'ère chrétienne[2].

Des similitudes morphologiques entre les langues nicobar et les langues austronésiennes ont été invoquées pour justifier l'hypothèse d'une super-famille austrique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Parkin, Robert, A guide to Mon-Khmer speakers and their languages, University of Hawaii Press, 1991
  2. Sidwell, Paul, Australian National University

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]