Lac de Narlay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lac de Narlay
lac de Narlay - Jura
lac de Narlay - Jura
Administration
Pays Drapeau de la France France
Subdivision Franche-Comté - (Jura)
Géographie
Coordonnées 46° 38′ 32.06″ N 5° 54′ 44.69″ E / 46.6422389, 5.912413946° 38′ 32.06″ Nord 5° 54′ 44.69″ Est / 46.6422389, 5.9124139  
Type Lac glaciaire ou effondrement
Superficie 41 ha
Longueur 950 m
Largeur 625 m
Altitude 748 m
Profondeur max 40 m
Volume 8,2 millions de m3
Hydrographie
Alimentation petites émergences sur le pourtour
Émissaire(s) lac de Chalain
Divers
Commentaire Le plus profond des lacs jurassiens

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Lac de Narlay

Le lac de Narlay est un petit lac du département du Jura (39) situé sur la commune du Frasnois (39130), dans la Région des lacs du Jura français.

Présentation géographique[modifier | modifier le code]

Situé dans la zone des plateaux, au sud de Champagnole, à 748 mètres d'altitude, le lac de Narlay est l'un des plans d'eau de la région des lacs, caractéristique du relief calcaire jurassien. On trouve à proximité le lac d'Ilay, les lacs de Maclu et le lac du Vernois.

Sa surface triangulaire est de 41 hectares avec une longueur maximale de 950 mètres pour une largeur de 625 mètres. Bordé de prairies et de forêts, il présente une forme d'entonnoir avec des bords assez abrupts puisque sa profondeur maximale est de 40 mètres, la plus importante de tous les lacs jurassiens. Il est alimenté par de petites sources locales avec un petit bassin versant de 5,5 km2 et son déversoir souterrain rejoint le lac de Chalain. Le lac de Narlay est un lac fragile mais son état sanitaire s'améliore peu à peu et une convention de régulation des polluants agricoles a été mise en place depuis quelques années.

Activités[modifier | modifier le code]

Propriété de la commune du Frasnois depuis 1983, le lac de Narlay ne jouit pas encore d'une exploitation touristique notable. Néanmoins la baignade est autorisée dans les eaux du lac : elle est non surveillée et les plages restent à aménager. L'endroit est fréquenté par les pêcheurs et les vacanciers, amateurs de camping ou résidents secondaires. Notons aussi la présence de plongeurs attirés par la profondeur importante du lac dont les eaux sont cependant froides.

Le lac de Narlay participe ainsi à l'attrait du département du Jura qui mise à juste titre sur ses sites naturels et sur le tourisme vert et actif dans un milieu vivifiant et protégé.

Mythologie locale[modifier | modifier le code]

La légende[1] veut que dans des temps anciens le village du Frasnois, actuellement voisin du lac, était placé là où le lac se trouve. Un beau jour de Noël une vieille mendiante vint demander l'aumône mais personne ne voulut l'aider, sauf un aveugle. La mendiante était en fait une sorcière qui fit pleuvoir sur le village jusqu'à ce qu'il soit complètement noyé, sauf la maison de l'aveugle qui se trouvait en dehors du village. La légende se termine en disant que les jours de Noël, on entend chanter le coq du village englouti.

On y raconte aussi que les fées lavandières, ou une vieille femme (qui fréquente les bords sauvages de ce lac et qui se retire dans une grotte décorée de stalactites, près de la grange Bataillard), ont donné aux eaux du lac la propriété de blanchir le linge sans lessive et sans savon.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La grande bible des fées, d’Édouard Brasey.

Liens externes[modifier | modifier le code]