La Petite Aurore, l'enfant martyre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aurore.

La Petite Aurore, l'enfant martyre

Réalisation Jean-Yves Bigras
Scénario Émile Asselin
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau du Canada Canada
Genre drame biographique
mélodrame
Sortie 1952
Durée 102 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Petite Aurore, l'enfant martyre est un film québécois réalisé par Jean-Yves Bigras sorti en 1952.

L'histoire vécue d'Aurore Gagnon frappa l'imagination de l'ensemble du Québec en 1920. Son procès fortement médiatisé pour l'époque provoqua, dès l'année suivante, la création d'une pièce de théâtre. En effet, le 17 janvier 1921 fut créée au théâtre Alcazar de Montréal la pièce Aurore, l'enfant martyre qui connut un succès exceptionnel : pendant trente ans, de 1921 à 1951, la pièce a été jouée en tournée quasi ininterrompue et a été présentée à 6 000 reprises! Manda Parent, alors adolescente, joua le rôle d'Aurore à partir de 1925 et cela pour quelques années.

Le succès de la pièce de théâtre allait amener le projet du film.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Basé sur un fait vécu, le film raconte les sévices qu'a dû subir la petite Aurore Gagnon (Yvonne Laflamme) de la part de sa belle-mère marâtre (Lucie Mitchell) à la fin des années 1910.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : La Petite Aurore, l'enfant martyre
  • Réalisation : Jean-Yves Bigras
  • Scénario : Émile Asselin, adapté de la pièce de théâtre Aurore, l'enfant martyre de Léo Petitjean et Henri Rollin
  • Genre : drame biographique, mélodrame
  • Producteur : L'Alliance Cinématographique Canadienne, Inc.
  • Production : Renaissance Films Distribution et la Warner Bros
  • Studio: Équinoxe Films
  • Assistant metteur en scène : Jean Boisvert
  • Compositeur : Germaine Janelle et organiste
  • Accessoiriste : Percy Graveline
  • Décorateur : Jacques Pelletier
  • Directeur: de la photographie : Roger Racine
  • Ingénieur de Son : Yves Lafond
  • Maquilleur : Gérard Letestut
  • Monteur : Jean-Yves Bigras
  • Opérateur de la caméra (Cadreur): José Ména
  • Format : Technique en noir et blanc au 1.33 : 1 - Son monophonique (Westrex Recording System) sur 35 mm
  • Scripte Girls : Andéenne Lafond
  • Film québécois
  • Durée : 102 minutes
  • Budget: 59 000 $ CA
  • Pays : Drapeau du Canada Canada (Drapeau : Québec Québec)
  • Dates de sortie : Flag of Quebec.svg 25 avril 1952

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Bien que La Petite Aurore, l'enfant martyre ait été un des premiers long métrage québécois à être un succès public, le film est encore aujourd'hui considéré par la critique comme l'un des plus mauvais films de l'histoire du Québec.
  • Son tournage a duré 14 jours et s'est déroulé à l'été 1951 à l'île Bizard.
  • En salle, il a attiré 750 000 spectateurs et a rapporté 800 000 $ CA.
  • Le film a fait l'objet d'un remake en 2005 : Aurore, du réalisateur québécois Luc Dionne.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]