L'Ami retrouvé (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis L'Ami retrouvé)
Aller à : navigation, rechercher
L'Ami retrouvé
Auteur Fred Uhlman
Préface Arthur Koestler
Genre Autobiographie romancée (la vie de l'auteur est similaire à celle de l'un des personnages principaux)
Version originale
Titre original Reunion
Éditeur original Adam Books
Langue originale Anglais
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Lieu de parution original Londres, Royaume-Uni
Date de parution originale 1971
ISBN original 0-900754-02-8
Version française
Traducteur Léo Lack
Lieu de parution Paris, France
Éditeur Gallimard
Date de parution 1978
Nombre de pages 115
ISBN 2-07-029916-3

L'Ami retrouvé (titre anglais original : Reunion) est un récit de Fred Uhlman, paru en 1971.

couverture par Henri Galeron et Jean-Marie Poissenot du roman publié en 2007 dans la collection « Folio junior »

Présentation[modifier | modifier le code]

Le livre raconte l'amitié impossible entre le narrateur Hans Schwarz, fils d'un médecin juif, et Conrad von Hohenfels, jeune aristocrate, pendant la montée en puissance du régime nazi (en 1932) à Stuttgart. Hans et Conrad parviennent pourtant à devenir amis. Hans invite alors son camarade plusieurs fois chez lui et s'étonne que Conrad n'en fasse pas de même. Enfin, Conrad invite Hans mais à chaque fois sans la présence de ses parents. Hans, vexé, lui demande par la suite des explications. C'est alors que Conrad explique à Hans que sa mère déteste les juifs. À l'arrivée d'Hitler le vide se fait devant Hans, même Conrad l'abandonne. Les parents de Hans, qui soupçonnent les vexations que subit le jeune homme au lycée, décident de l'envoyer en Amérique, chez ses grands-parents, où il fera des études de droit à l'université Harvard dans le Massachusetts et deviendra avocat. Ses parents se suicident à la suite des persécutions nazies. Il essaiera d'oublier l'enfer de son passé, qui se rappellera à lui de façon tragique.

Bien après ses études, Hans reçoit une lettre d'Allemagne; celle-ci provient du Karl Alexander Gymnasium, son ancien lycée, accompagnée d'un fascicule contenant une liste de noms dans lequel il retrouve tous les noms des anciens élèves morts à la guerre. Il reconnaît les noms d'anciens élèves de sa classe mais il ne veut pas regarder à la lettre H par crainte de voir le nom de son ami Conrad. Juste avant de jeter le fascicule, il se décide à regarder les H et découvre le nom de son ami et c'est à ce moment que l'on comprend le vrai sens de l'amitié retrouvée. En effet, son ami Conrad a été exécuté par les nazis suite à sa participation à la tentative d'assassinat contre Hitler, le 20 juillet 1944.

Le livre est précédé d'une préface d'Arthur Koestler qui, qualifiant le livre de « chef-d'œuvre mineur » et de « roman en miniature », le situe entre le roman et la nouvelle[1].

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Hans Schwarz : 16 ans au début du roman, il est allemand, juif, fils unique d'un père médecin. Il vit avec sa famille à Stuttgart en Allemagne dans un riche quartier. Ce personnage principal est quelqu'un de très réservé et timide.
  • Conrad von Hohenfels : issu d'une famille au passé prestigieux est aussi timide que Hans.
  • Freiherr von Gall : fils d'un officier
  • le baron von Waldeslust
  • le prince Hubertus Schleim-Gleim-Lichtenstein.
  • Eisemann : élève sportif voulant être officier.
  • Herr Pompetzki : professeur d'histoire qui promeut l'idéologie nazie.
  • Max Loehr : surnommé Max-les-Biceps est le professeur de gymnastique, un petit homme vigoureux.
  • Le père de Hans : un homme avec un front haut, des cheveux gris une moustache courte et sans véritable religion. C'est un médecin renommé, il aime son fils.
  • La mère de Hans : née à Nuremberg, d'un père avocat, elle aime tendrement son fils et fréquente les Opéras avec ses amis, mais elle n'est pas très coquette.

Résumé[modifier | modifier le code]

  • Chapitre 1 : Le narrateur est en cours avec son professeur Herr Zimmermann mais soudain un nouvel élève arrive Conrad von Hohenfels.
  • Chapitre 2 :Conrad était un élève studieux. Des camarades de la classe allèrent à sa rencontre, ils l'invitèrent à leur salon de lecture et de poème mais Conrad répondit qu'il était occupé.
  • Chapitre 3 : Le narrateur voulait que Conrad devienne son ami. Plus tard, il voudra voyager à travers le monde et écrire des poésies avec son meilleur ami.
  • Chapitre 4  : Hans veut attirer l'attention de Conrad. En classe, il se mit à travailler, il leva souvent la main pour répondre et ses résultats scolaires progressèrent. En sport aussi, le professeur de gymnastique le choisit pour faire une démonstration à la barre fixe. Conrad le regardait. Plus tard, dans la semaine, Hans avait ramené différentes catégories d'anciennes pièces de monnaie. La curiosité de Conrad vint attirer son regard sur ces pièces; lui aussi les collectionnait, mais après la sonnerie, Conrad ne regardait plus Hans, mais celui-ci était heureux d'avoir réussi à lui parler.
  • Chapitre 5 : Un soir, Hans vit Conrad dans la rue, ils parlèrent et il apprit que Conrad était, lui, aussi timide que le narrateur.
  • Chapitre 6 : Ils prirent le train et allèrent se promener à Hohenstaufen.
  • Chapitre 7 : Les 2 amis parlèrent de leur religion... Hans a grandi dans une famille entre juif et chrétien; Conrad, lui, est issu d'une famille protestante. Ils parlèrent de la vie, des filles… Puis Hans, un jour, invita Conrad à entrer chez lui.
  • Chapitre 8 : Hans décrit sa petite maison
  • Chapitre 9 : Hans pense à ses origines, il ne se sent pas bien à être Juif car Hitler a pris le pouvoir.
  • Chapitre 10 : Son père n'a rien à se reprocher, c'est un médecin renommé.
  • Chapitre 11 : Sa mère est née à Nuremberg, d'un père avocat.
  • Chapitre 12 :Le père de Hans était honoré de savoir qu'un Hohenfels était chez lui. Il ne lui parla pas par son prénom mais par « Herr Graf ».
  • Chapitre 13 : Un jour, Conrad invita Hans chez lui. Ils allèrent dans la chambre (de Conrad) et Conrad montra sa grande collection à Hans.
  • Chapitre 14 : Conrad l'invita à nouveau, mais ses parents étaient toujours absents.Hans commençait à se poser des questions. Conrad avait-il honte ?
  • Chapitre 15 : Conrad ignora Hans, le lendemain il fit comme si de rien c'était passé. Hans questionna Conrad, il doutait de sa sincérité. Il dit que c'est le début de la fin de leur amitié.
  • Chapitre 16 : Hans revient après les vacances d'été ; il se fit humilier par ses camarades sur sa religion puis il se battit avec l'un d'eux. Plus personne ne lui parla ni même les professeurs; il était abandonné. Conrad avait maintenant honte de lui.
  • Chapitre 17 : Hans fut appelé par son père, il lui dit qu'il fallait qu'il parte faire ses études en Amérique. Peu de temps après, il reçut une lettre de Conrad qui lui souhaita bonne chance et lui dit adieu.
  • Chapitre 18 : En Amérique, il devient avocat,s'est marié et réussit sa vie. Ses parents étaient morts. Il ne voulait plus entendre parler de l'Allemagne. Hans se mit à rire quand il apprit que la maison des Hohenfels était en ruine.
  • Chapitre 19 : Hans reçu des fiches avec les noms des morts écrits dessus, il ne voulait pas les lire mais il était trop tenté donc il regarda, sans regarder la lettre H. Puis au bout d'une heure, il finit par la regarder. Trente ans plus tard, Hans découvre que Conrad fut exécuté pour avoir comploté contre Hitler.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fred Uhlman (trad. Léo Lack, préf. Arthur Koestler), L'Ami Retrouvé, Gallimard, coll. « Folio » (no 1463),‎ 1978, 128 p., p. 9-10