Kvant-2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Module Kvant-2
Kvant-2.jpg
Vue du module Kvant-2.
Station spatiale Station spatiale Mir
Lancement 26 novembre 1989 à 13:01:41 UTC
Lanceur Proton K
Amarrage 6 décembre 1989 à 12:21:28 UTC
Rentrée 23 mars 2001 à 05:50 UTC
Fonction Sas, systèmes de support de vie
et expériences scientifiques
Statut Mission terminée
Temps en orbite 4134 j et 16 h[1]
Longueur 12,2 m
Diamètre 4,3 m
Masse 19,6 tonnes
Volume pressurisé 61,9 m³
Index NSSDC 1989-093A
Configuration du module Kvant-2.
Configuration du module Kvant-2

Kvant-2 (russe : Квант-2; anglais : Quantum-II/2) (77KSD, TsM-D, 11F77D) était le troisième module et deuxième plus importante de la station spatiale Mir. Son but principal était d'offrir des nouvelles expériences scientifiques, des meilleurs systèmes de support de vie, et un sas de Mir. Il a été lancé le 26 novembre 1989 par une fusée Proton. Il s'est amarré à Mir le 6 décembre. Son système de contrôle a été conçu par le NPO "Electropribor"[2] (Kharkiv, Ukraine).

Description[modifier | modifier le code]

Kvant-2 fut le premier module de Mir conçu à partir des véhicules spatiaux TKS : le vaisseau 77K (TKS), FGB (Functional Cargo Block : Soute à cargaison fonctionnelle). Kvant-2 était divisé en trois compartiments : le sas pour les EVA, le compartiment instrument/cargo, et le compartiment instrument/expérience. Le compartiment instrument/cargo pouvait être scellé hermétiquement et pouvait agir comme une extension pour le sas. Avant que Kvant-2 ne soit amarré à la station, les EVA nécessitaient la dépressurisation du nœud d'amarrage sur le module central de Mir. Kvant-2 a également apporté la version soviétique du Manned Maneuvering Unit de la combinaison spatiale Orlan. Il a livré l'ordinateur Saliout 5B qui était une amélioration par rapport à l'ordinateur Argon 16B déjà sur la station. Kvant-2 avait un système de régénération de l'eau d'urine et une douche pour l'hygiène personnelle. Il portait six gyrodines pour augmenter ceux déjà situés dans Kvant-1. Contrairement à Kvant-1, les gyrodines de Kvant-2 n'étaient accessibles que de l'extérieur.

Le matériel scientifique sur Kvant-2 comprenait une caméra haute-résolution, des spectromètres, des capteurs à rayons X, l'expérience Volna 2 sur l'écoulement de fluide, et l'unité Inkubator-2 qui a été utilisée pour couver et élever des cailles japonaises.

Liste des expériences et des équipements :

  • Plateforme ASPG-M (construite par la Tchécoslovaquie), montée à l'extérieur du module, pouvant être contrôlée depuis la Terre sans déranger les cosmonautes. Elle ressemblait à celles montées sur deux sondes Vega (1985-1986). Elle servit de support aux équipements :
  1. Spectromètre à rayon X ARIZ
  2. Spectromètre infrarouge ITS-7D
  3. Spectromètre optique MKS-M2
  • Détecteurs de poussières cosmiques
  • Gamma 2 spectrometer package
  • Ikar EVA unit
  • Incubateur œuf d'oiseau Inkubator 2
  • Camera topographique KAP-350
  • MKF-6MA Earth resources film camera - 6 spectral bands. Provided by East Germany.
  • Spectromètre Phaza AFM-2
  • Spectromètre Spektr-256
  • Spectromètre Sprut 5 sur les particules (installé en 1991)
  • 3 cameras de télévision
  • Expérience Volna 2 (250kg)

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Alexander Anikeev, « Module Kvant-2 of orbital station Mir », Manned Astronautics (consulté le 01/05/2013)
  2. Krivonosov, Khartron: Computers for rocket guidance systems

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :