Josse Bade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Josse et Bade (homonymie).

Josse Bade (1462, Asse près de Bruxelles - 1535) est un imprimeur originaire des Pays-Bas bourguignons ayant travaillé en France[1].

Il professe les belles-lettres à Lyon, et y travaille comme correcteur et conseiller littéraire auprès des premiers éditeur de la ville de 1492 à 1498. Il œuvre tout d'abord pour Gaspard Trechsel en aidant à la parution d'une édition des Comédies de Térence. Il est actif également avec Étienne Gueynard et Simon Vincent[q 1].

Puis, il monte à Paris, et y fonde, vers l'an 1500, une imprimerie d'où est sortie un grand nombre d'éditions estimées. Grand humaniste, il publie lui-même quelques écrits, entre autres Navicula stultarum mulierum, vers 1500 (traduit en français dès 1501 par J. Droyn). Il est, entre autres, l'éditeur de l'un des derniers incunables les plus recherchés La nef des folles. Il a pour gendre Robert Estienne (marié avec Perrette Bade) et Michel Vascosan. Son fils Conrad Bade est aussi imprimeur.

Il a commenté Virgile (Opera Vigiliana cum decem commentis dicte et familiariter exposita, Lyon, Jacques Mareschal, 1527).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bibliographie des impressions et des œuvres de Josse Badius Ascensius, imprimeur et humaniste, 1462-1535. New York (Burt Franklin), vers 1980. Philippe Renouard. 3 volumes (1e éd.: Paris, 1908).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://books.google.fr/books?id=hOuljomdlnQC&lpg=PA6&ots=4meduDR8zA&dq=Jodocus%20Badins%20Ascensius%2C&hl=fr&pg=PA6#v=onepage&q=Jodocus%20Badins%20Ascensius,&f=false
  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • Yves Lequin (dir.), 500 années lumière ; Mémoire industrielle, Plon, 1991, Paris, 503 p., (ISBN 2-259-02447-5)
  1. page 28

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Christophe Hugot, « À propos d’une édition des œuvres de Virgile par Josse Bade, en 1512 : entretien avec Cécile Martini », Insula

présentation en ligne, par l'Université de Grenoble, de son édition de la Nef des Folles