Symphorien Champier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Symphorien Champier (1471-1538)

Symphorien Champier (1471-1538), médecin lyonnais, né à Saint-Symphorien-sur-Coise, près de Lyon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Allié à la famille du chevalier Bayard par sa femme Marguerite Terrail, il a eu pour neveu Jean La Bruyère-Champier.

Docteur en médecine de Montpellier, Il fut Ier médecin du duc Antoine de Lorraine, suivit ce prince qui se rendait en Italie avec Louis XII, assista à plusieurs batailles, puis se fixa à Lyon. Il exerce son art à Lyon aux côtés de François Rabelais : il crée le Collège des médecins de Lyon où il travaille avec Jean Canappe. Il y remplit les fonctions d'échevin et contribua à plusieurs fondations utiles, notamment à celle de l'École des médecins de Lyon.

Sa renommée est considérable dans cette ville qui était, au XVIe siècle, le plus grand centre de production de livres médicaux en France avec des éditeurs comme Sébastien Gryphe (c'est d'ailleurs à Lyon que le médecin Michel de Notre-Dame, Nostradamus, a publié ses fameuses Centuries vers 1546). Outre de savants traités de médecine, inspirés par l'étude des maîtres grecs et arabes, il a composé un grand nombre d'ouvrages historiques, parmi lesquels on remarque les Chroniques de Lorraine, 1510 et celles de Savoie, 1516; Vie de Bayard, 1525.

En 1529, au moment de la Grande Rebeyne de Lyon, sa maison fut saccagée.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Janua logicae et physicae (Lyon 1496 et 1498).
  • De quadruplici vita (Lyon 1507).
  • De claris Lugdunum (Lyon 1507).
  • Le recueil ou croniques des hystoires des royaulmes d'Austrasie, ou France orientale dite a present Lorrayne (Lyon 1510).
  • Rosa gallica (Paris 1514).
  • Periarchon, id est de principiis Platonicarum disciplinarum omniumque doctrinarum (1514).
  • Symphonia Platonis cum Aristotele et Galeni cum Hippocrate Hippocratica philosophia ejusdem (Paris 1516)
  • Les Grandes chroniques de Savoie (1516).
  • Speculum Galeni (Lyon 1517).
  • Vie de Bayard (1525).
  • Hortus gallicus (1533).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Giovanni Palumbo (éditeur scientifique), L'Origine et antiquité de la cité de Lyon et l'Histoire de Palanus - Édition du ms. Paris, Arsenal, 5111, Paris, coll. « Textes littéraires du Moyen Âge » (no 20),‎ , 197 p. (ISBN 978-2-8124-0346-0)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • Enseignements du professeur A. Notter, gynécologue-accoucheur honoraire des hôpitaux de Lyon.

Liens externes[modifier | modifier le code]