Ambrogio Calepino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Buste d'Ambroise Calepin, Biblioteca Angelo Mai, Bergame
Édition de 1558 du dictionnaire de Calepin. Musée Plantin-Moretus

Ambrogio Calepino, ou Ambroise Calepin savant et religieux augustin italien (né en 1435, à Calepio, près de Bergame - 1511). Savant de l'ordre des Augustins, issu de la famille des comtes de Calepio, il consacra toute sa vie à la composition de son dictionnaire.

Le dictionnaire[modifier | modifier le code]

Le dictionnaire parut pour la première fois en 1502 comme ouvrage monolingue en latin ; puis l'auteur le compléta en 1509 en y ajoutant quatre langues : hébreu, grec, latin et italien, in-folio. Cet ouvrage a eu une vogue immense et s'est répandu dans toute l'Europe. Il en a été fait de nombreuses éditions et on y a par la suite ajouté la traduction des mots latins en dix langues (Edition de Lyon, 1586, 2 vol. in-fol.); elle fut retouchée et réduite par Jacopo Facciolati, en 1758, 2 vol. in-fol.); et par Passebat, en 8 langues (Leyde, 1654, in-4; on cite aussi des éditions en 11 langues et les noms de : Alphonse de La Cerda, Laurent Chifflet. Les Alde donnèrent vingt réimpressions de l'édition princeps de 1542 à 1592.

Désigné par métonymie sous le nom de son auteur, Calepin, ce terme a fini par s'appliquer à tout registre de notes et de renseignements.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ambrosii Calepini dictionarium, quanta maxima fide ac diligentia fieri potuit accurate emendatum multisque partibus cumulatum. Adjectae sunt latinis dictionibus, hebraea graecae, gallicae, italicae, germanicae et hispanicae. Accesserunt insignes loquendi modi lectiores etymologiae, opposita, translationes, adagia ex optimis quibusque auctoribus decerpta,... Lugduni : apud G. Rouillum, 1578.
  • Dictionarium Quanta Fide Ac Diligentia Accurate emendatum, & tot recèns factis accessionibus ita locupletatum, ut jam Thesaurum Linguae Latrinae quilibet polliceri sibi audeat. Adjectae sunt Latinis Hebrae Graecae Gallicae Italicae Germanicae, Hispanicae, atque Anglicae ; Item Notae, quibus longae, aut breves syllabae dignoscantur. Lugduni, Sumptibus FFr. Anissoniorum, et Joannis Posuel, 1681. Ce dictionnaire polyglotte, ici en sept langues (italien, hébreu, allemand, français, espagnol, et grec), est resté pendant longtemps le meilleur travail en ce genre. L'expression "consulter son calepin" vient du fait qu'on a longtemps considéré ce lexique comme un abrégé de la science universelle.

Source partielle[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Ambrogio Calepino » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)