John Murray (4e comte de Dunmore)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir John Murray.

John Murray, 4e comte de Dunmore

Description de l'image  4thEarlOfDunmore.jpg.
Naissance 1732
Écosse
Décès 25 février 1809
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Britannique
Activité principale Gouverneur colonial de New York (1770-1771) et de Virginie (1771-1776)

John Murray, 4e comte de Dunmore (173225 février 1809), était un pair anglais qui fut gouverneur colonial de New York (1770-1771) et de Virginie (1771-1776). Il était le fils de William Murray, 3e comte de Dunmore.

Biographie[modifier | modifier le code]

John Murray est né en 1732 en Écosse et succéda à son père à la tête du comté de Dunmore en 1756. Il fut membre de la Chambre des Lords de 1761 à 1774, puis de 1776 à 1790. En 1770, il fut nommé gouverneur de la Province de New York, mais peu après son arrivée, Norborne Berkeley, gouverneur de Virginie, décéda et il fut désigné pour le remplacer à compter du 25 septembre 1771.

Sous sa direction, une série de campagnes furent menées contre les amérindiens Shawnees dans la vallée de l'Ohio qui sont connues sous le nom de Guerre de Lord Dunmore. En 1769, il prononça la dissolution de la Chambre des Bourgeois de Virginie qui protestait contre les Townshend Acts. Suite au discours en faveur de la guerre prononcé le 23 mars 1775 par Patrick Henry, il jugea prudent de faire retirer le 20 avril 1775 les réserves de poudres des magasins de Williamsburg. La découverte par les colons de cette initiative suscita une vive tension qui se régla finalement le 4 mai suite à un payement de 330 livres par un riche planteur loyaliste pour prix de la poudre. Après la défaite anglaise lors de la bataille de Great Bridge le 9 décembre 1775 sa position en Virginie devint intenable, ce qui le conduisit à faire retraite vers New York au début de l'année 1776. Après guerre, il fut de 1787 à 1796 gouverneur des Bahamas.

Héritage[modifier | modifier le code]