John Lemprière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John Lemprière, né vers 1765 à Jersey et mort le 1er février 1824 à Londres est un professeur universitaire de lettres classiques, lexicographe, et théologien anglais. Il était le fils de Charles Lemprière de Mont-au-Prêtre à Jersey (mort en 1801).

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père l'inscrit en 1779 à la Winchester School où il reçoit un solide enseignement de base. À partir de 1785, il étudie au Pembroke College, à l'université d'Oxford, probablement sur le conseil de Richard Valpy (en). Il y obtient un BA en 1790, et un MA en 1792, un BD en 1801 et enfin un DD (c'est-à-dire un doctorat en théologie, Doctor of Divinity) en 1803.

Lemprière a vraisemblablement été influencé par un autre élève de Pembroke, le lexicographe Samuel Johnson, qui avait fait paraître son fameux Dictionary of the English Language en 1755. Un peu plus de 30 années plus tard, vers 1786, Lemprière commence à travailler sur son propre dictionnaire classique.

En 1787, il est invité par Valpy pour devenir maître assistant à la Reading Grammar School et en 1789, il prêche à la paroisse de Saint-Hélier à la grande fierté de son père. Il acquiert une certaine notoriété grâce à sa Bibliotheca Classica (Classical Dictionary containing a full Account of all the Proper Names mentioned in Ancient Authors), publié à Reading en novembre 1788.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]