Johann Reinhard I de Hanau-Lichtenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hanau (homonymie).
Le Collège de Bouxwiller et son fondateur Johann Reinhard Ier (médaillon)

Johann Reinhard Ier de Hanau-Lichtenberg est né le 13 février 1569 à Bitche et mort, à l'âge de 56 ans, le 19 novembre 1625 à Lichtenberg. Sixième comte de Hanau-Lichtenberg, il gouverna son comté durant 26 années, de 1599 à 1625.

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

Johann Reinhard Ier est le fils du comte Philippe V de Hanau-Lichtenberg (*1541; † 1599) et de la première épouse de ce dernier, la comtesse palatine Ludovica Margaretha de Deux-Ponts Bitche (de) (*1540; † 1569). Johann Reinhard Ier fut baptisé le 28 février 1569 à Bitche[1].

Il fréquenta l'université de Strasbourg et effectua son Grand Tour à travers la France, l'Italie, les Pays-Bas et l'Angleterre. Après son mariage, son lieu de résidence favori fut le château de Babenhausen (de) en Hesse. Il s'intéressa à l'histoire, la généalogie et à l'héraldique.

Famille[modifier | modifier le code]

Monnaie en argent de Johann Reinhard

Johann Reinhard Ier épouse le 22 octobre 1593 à Weikersheim Marie Elisabeth de Hohenlohe-Neuenstein (* 12 juin 1576; † 21 janvier 1605[2] à Wörth am Rhein), fille du comte Wolfgang von Hohenlohe-Neuenstein (* 14 juin 1546; † 28 mars 1610) et de la comtesse Magdalena de Nassau (* 15 décembre 1547; † 16 mai 1643), une fille de Juliana de Stolberg et du comte Guillaume de Nassau-Dillenbourg. Marie Elisabeth fut inhumée en l'église paroissiale luthérienne de Bouxwiller.

De cette union sont issus :

  1. Philippe Wolfgang né le 31 juillet 1595 à Bouxwiller, décédé le 14./24. février 1641 à Bouxwiller.
  2. Agatha Marie (de) née le 22 août 1599 à Bouxwiller, décédée le 23 mai 1636 à Baden-Baden), épouse de Georges Frédéric de Ribeaupierre (*1593; † 1651).
  3. Anne Madeleine née le 14 décembre 1600 à Bouxwiller, décédée le 22 février 1673), mariée plusieurs fois.
  4. Elisabeth Juliana, née le 29 juin 1602 à Bouxwiller, décédée et inhumée le 21 avril 1603 à Wörth am Rhein.

Johann Reinhard Ier épouse le 17 novembre 1605, après le décès de sa première épouse, la comtesse Anne de Salm (* 14 mars 1582; † 1636), fille du comte Frédéric Ier Rhein-und-Wildgraf à Neufville (* 3 février 1547; † 26 octobre 1608). Cette union resta stérile. Elle fut inhumée au cloitre de Schwarzach (de)[3].

Règne[modifier | modifier le code]

À partir de 1572, il se trouva en conflit juridique contre le duc de Lorraine au sujet de l'héritage de la famille des Deux Ponts-Bitche. Un compromis ne fut négocié qu'entre 1604 et 1606. Le conflit portait sur des biens situés à Bitche et à Lemberg. On arriva à un accord de partage et le bailliage de Lemberg revint au comte de Hanau et Bitche retourna au duc de Lorraine.

Sous son règne fut créée en 1612, en sa ville de résidence de Bouxwiller, une école de latin, le Gymnase qui perdura jusqu'en 1792. Cet établissement fut le pendant de celui crée à Hanau par la branche des comtes de Hanau-Münzenberg. En 1613, le comté fut doté d'une Schulordnung ou ordonnance scolaire. La même année débuta à Bouxwiller la reconstruction de l'église paroissiale.
Il conclut, en 1610, un contrat d'héritage avec le comte Philippe Ludwig II de Hanau-Münzenberg (de), renouvelé en 1618. Mais ce n'est que son petit-fils Frédéric Casimir de Hanau-Lichtenberg qui se retrouva en possession du Hanau-Münzenberg en 1642.
Durant la guerre de Trente Ans, le comté souffrit d'être situé sur la limite de l'influence franco-germanique. Le comte Johann Reinhard chercha alors à mettre en place une politique de stricte neutralité. Les résultats n'en furent toutefois pas très heureux et bon nombre de ses localités eurent à souffrir de la guerre. En Alsace pour éviter des destructions, il se vit obligé de payer une rançon de 100 000 florins.

Décès[modifier | modifier le code]

Johann Reinhard Ier mourut le 19 novembre 1625 à Lichtenberg où il fut inhumé.

Bibliographie en langue allemande[modifier | modifier le code]

  • Reinhard Dietrich: Die Landesverfassung in dem Hanauischen = Hanauer Geschichtsblätter 34. Hanau 1996. ISBN 3-9801933-6-5
  • Hans Dörr: Die Reisen des Grafen Johann Reinhard I. von Hanau-Lichtenberg nach Italien, Böhmen und Babenhausen. In: Beiträge zur Geschichte der Grafschaft Hanau-Lichtenberg. Herausgegeben zum 20-jährigen Jubiläum der Partnerschaft zwischen den beiden ehemaligen gräflichen Residenzstädten Babenhausen und Bouxwiller = Babenhausen einst und jetzt 49 (2004), S. 31ff.
  • M. Goltzené: Aus der Geschichte des Amtes Buchsweiler. In: Pay d’Alsace, Heft 111/112, S. 64f.
  • Franz Domenicus Häberlein: Neueste Teutsche Reichsgeschichte vom Anfange des Schmalkaldischen Krieges bis auf unsere Zeiten. Nr. 8 u. 9. Halle 1779, 1780.
  • Heinrich Hermelink: Die Matrikeln der Universität Tübingen. Bd. 1, Stuttgart 1906.
  • J. G. Lehmann: Urkundliche Geschichte der Grafschaft Hanau-Lichtenberg im unteren Elsasse. 2 Bde., o.O. 1862 (?), ND Pirmasens 1970.
  • Wilhelm Morhardt: Hanau alt's - in Ehren b'halt's - Die Grafen von Hanau-Lichtenberg in Geschichte und Geschichten = Babenhausen einst und jetzt 10. Babenhausen 1984.
  • Reinhard Suchier: Genealogie des Hanauer Grafenhauses. In: Festschrift des Hanauer Geschichtsvereins zu seiner fünfzigjährigen Jubelfeier am 27. August 1894. Hanau 1894.
  • Ernst J. Zimmermann: Hanau Stadt und Land. 3. Auflage, Hanau 1919, ND 1978.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Maison de l'Histoire (Marburg) (de) : 81. Regierung Hanau E1 XXI, Nr. 8 : Correspondances avec le comte Philippe Ludwig II de Hanau-Münzenberg.
  2. Goltzené, p. 68, nennt abweichend: † 21. Januar 1605, eine Differenz, die sich vermutlich aus der Abweichung zwischen Julianischer Kalender und Gregorianischer Kalender ergibt.
  3. Maison de l'Histoire (Darmstadt), réserve D7, 1/1.