Jiří Matoušek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Matoušek.

Jiří Matoušek

Description de cette image, également commentée ci-après

Jiri Matousek, à Oberwolfach en 2005

Naissance 10 mars 1963
Prague (Tchécoslovaquie)
Domicile République tchèque
Nationalité tchèque
Champs Géométrie computationnelle
géométrie discrète
optimisation, logique
Institutions université Charles de Prague
Distinctions Prix de la Société mathématique européenne (1996)
Prix des scientifiques de la Societas Scientiarum Bohemica (2000)

Jiří Matoušek, né le 10 mars 1963 à Prague, est un mathématicien et informaticien théoricien tchèque. Matousek est professeur d’informatique à l’université Charles de Prague. Il est spécialiste de géométrie discrète et algorithmique et a publié de nombreux livres.

Travaux[modifier | modifier le code]

Il résout plusieurs problèmes clés de géométrie combinatoire et d’optimisation, par exemple sur la discrépance des demi-plans ou des progressions arithmétiques, ou sur le plongement d’espaces métriques finis dans des espaces de Banach (problème de W. Johnson et J. Lindenstrauss).

Il s’intéresse aussi à la logique mathématique et avec Martin Loebl, il a amélioré un théorème de Harvey Friedman sur l’indécidabilité dans l’arithmétique de Peano d’une variante finie du théorème de Kruskal (1960)[1].

Prix et honneurs[modifier | modifier le code]

En 1996, il est l’un des dix jeunes mathématiciens européens distingués par le prix de la Société européenne de mathématiques[2]. Dans le discours de présentation[3], la variété et la difficulté de ses résultats sont particulièrement remarqués.

En 1998, il est conférencier invité au Congrès international des mathématiciens à Berlin, avec un exposé intitulé : « Instantanés mathématiques du paysage de la géométrie computationnelle » (Mathematical Snapshots from the Computational Geometry Landscape).

En 2000, il obtient le Prix des scientifiques de la Societas Scientiarum Bohemica (Société des sciences de Bohème).

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dans toute suite infinie d’arbres finis, il en existe deux dont l’un peut être plongé/est plongeable dans l’autre, (en) Martin loeb et Jiri Matousek, « On undecidability of the weakened Kruskal theorem », dans Stephen G. Simpson (éd.), Logic and Combinatorics, Arcata 1985, Providence, AMS, coll. « Contemporary Mathematics » (no 65),‎ 1987, 275–280 p..
  2. (en) Liste des lauréats du prix de l’European mathematical Society
  3. (en)Prix de la SME, 1996

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Théorème du sandwich au jambon