Jiří Antonín Benda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Benda.

Jiří Antonín BendaGeorg Anton Benda

alt=Description de l'image Georg Benda.jpg.
Naissance 30 juin 1722
Benátky nad Jizerou
Drapeau de l'Autriche Archiduché d'Autriche
Décès 6 novembre 1795 (à 73 ans)
Bad Köstritz
Drapeau de l'Autriche Archiduché d'Autriche
Activité principale compositeur et maître de chapelle
Années d'activité 1741 - 1795
Famille Jan Jiří Benda, Franz Benda (frères), Friedrich Ludwig Benda (fils)

Jiří Antonín Benda (Georg Anton Benda) est un compositeur et maître de chapelle tchèque, né le 30 juin 1722 à Benátky nad Jizerou[1] (Bohême centrale)[2] et mort le 6 novembre 1795 à Bad Köstritz[1] (Thuringe).

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1742, à l'âge de 20 ans, Benda est nommé par Frédéric II de Prusse second violoniste dans la chapelle de Berlin[1]'[3]. L'année suivante, il est appelé à Potsdam par son frère Franz, compositeur et violoniste renommé, comme compositeur et arrangeur. En 1750, il entre au service du Duc de Gotha comme maître de chapelle[1]'[3] ; il se spécialise ensuite dans la musique religieuse. Grâce aux subventions du Duc il entreprend un voyage d'étude en Italie qui l'oriente vers l'opéra[3].

Benda doit son succès surtout au mélodrame[1]. Une représentation de Médée à Mannheim (1778) fit une grande impression sur Mozart qui s'en inspira dans son opéra Zaïde[3]. Il a aussi écrit aussi plusieurs pièces instrumentales, y compris des concertos pour clavecin et des sonates pour clavecin solo.

Le mélodrame Ariadne auf Naxos, généralement considéré comme son chef-d'œuvre, fut reçu avec enthousiasme en Allemagne et ensuite dans toute l'Europe, la critique étant surtout impressionnée par son originalité et sa douceur musicale.

Benda meurt à l'âge de 73 ans. Son fils, Friedrich Ludwig Benda (1746–1792)[3] continue la tradition musicale de la famille comme directeur musical à Hambourg et plus tard à Schwerin pour enfin devenir Concertmaster à Königsberg[1].

Benda a été initié franc-maçon et était membre de la loge Archimedes zu den drei Reissbrettern à Altenburg ; il écrivit des lieder pour des festivités maçonniques viennoises[4].

Œuvres de théâtre[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Marc Honegger, Dictionnaire de la musique : Tome 1, Les Hommes et leurs œuvres. A-K, Bordas,‎ 1979, 1232 p. (ISBN 2-0401-0721-5), p. 93
  2. Aujourd'hui en République tchèque.
  3. a, b, c, d et e Dictionnaire de la musique : sous la direction de Marc Vignal, Larousse,‎ 2011, 1516 p. (ISBN 978-2-0358-6059-0), p. 117
  4. http://musicmac.ifrance.com/