Jean M. Auel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean Marie Untinen Auel

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Jean Auel à la Miami Book Fair International (en) de 1990.

Nom de naissance Jean Marie Untinen
Autres noms Jean M. Auel
Activités Romancière
Naissance 18 février 1936 (78 ans)
Chicago, Illinois, États-Unis
Langue d'écriture Anglais

Jean M. Auel (née Jean Marie Untinen, le 18 février 1936 à Chicago, Illinois, États-Unis) est une femme écrivain américaine plus connue sous son nom marital. Elle est célèbre pour avoir écrit une série de romans de fiction préhistorique se déroulant en Europe et mettant en scène des hommes de Cro-Magnon et des hommes de Néandertal : Les Enfants de la Terre. Ses livres se sont vendus à plus de 45 millions d'exemplaires dans le monde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

D'ascendance finlandaise, Jean M. Untinen est la seconde fille des cinq enfants de Neil Solomon Untinen, peintre en bâtiment, et de Martha Wirtanen[1].

Elle étudie à l'université de Portland, la Portland State University, et devient, à cette époque, membre de Mensa, une organisation destinée aux personnes ayant un quotient intellectuel élevé. Elle travaille aussi pendant sa jeunesse (1965-1976) à Tektronix. Elle obtient une maîtrise en administration des affaires en 1976 à l'Université de Portland et reçoit quelques diplômes honoraires de l'université du Maine et du Mount Vernon College pour femmes[1].

À l'âge de 18 ans, elle se marie avec Ray Bernard Auel. Vers 25 ans, elle aura déjà cinq enfants : RaeAnn, Karen, Lenore, Kendall et Marshall.

Une carrière de romancière qui commence[modifier | modifier le code]

Après avoir finalisé son cursus universitaire, à l'âge de 40 ans, elle commence la recherche sur la préhistoire pour écrire son premier roman, un livre situé à l'âge glaciaire. C'est pour augmenter sa connaissance sur cette époque qu'elle décide d'apprendre les méthodes préhistoriques pour construire un refuge de glace, faire du feu, tanner le cuir et tailler le silex pour faire des outils[2].

Le premier livre de la saga, Le Clan de l'Ours des Cavernes, publié en 1980, rencontre un succès formidable. Le dernier tome de la série est publié trente-et-un ans plus tard, le 29 mars 2011.

Distinction[modifier | modifier le code]

Le réalisme selon Jean Auel[modifier | modifier le code]

Pour rendre sa saga aussi réaliste et crédible que possible, Jean Auel entreprendra de nombreux voyages aux quatre coins du monde. Après le succès de son premier livre, Auel a l'opportunité de voyager sur des sites préhistoriques dont elle avait parlé dans son roman et de contacter les meilleurs experts sur lesquels elle avait appuyé ses études. Elle voyage dans la plupart des pays d'Europe, de la France à l'Ukraine[1].

La dernière destination de l'écrivain est la péninsule Ibérique où elle fait en 2010 des recherches sur les derniers néandertaliens qui l'ont habitée il y a 25 000 ans.

Ses recherches ont demandé un travail immense: des études sur la spéléologie, la climatologie, la vie de l'homme de Neandertal et celle de Cro-Magnon ont bercé son quotidien pendant de nombreuses années. Elle a ainsi rencontré de nombreux spécialistes dans le domaine, essayant notamment de comprendre les peintures préhistoriques, leur signification et la façon dont elles ont été réalisées[4].

On note ainsi dans chacun des tomes bon nombre de détails techniques concernant la réalisation d'outils, d'abris, la médecine utilisée à la préhistoire, mais aussi les relations entre clans et entre individus.

Les thèmes principaux de la saga sont la solitude, la solidarité, la question de la condition humaine à l'époque de la préhistoire et l'évolution de l'espèce humaine. Jean Auel donne une vision méticuleuse de la personnalité de chaque personnage, basée sur force de détails, de descriptions et d'analyses.

Les Enfants de la Terre[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Durant la Préhistoire, Ayla, une petite fille, se retrouve orpheline et seule à la suite d'un tremblement de terre. Recueillie par un clan qui lui est étranger, elle grandit à leurs côtés, non sans difficulté, les membres du clan ayant remarqué chez elle les traits caractéristiques d'une espèce différente de la leur. En effet, Ayla fait partie de l'espèce Cro-Magnon, tandis que sa tribu d'adoption est néandertalienne.

Elle s'attache alors à sa mère de substitution, Iza, qui lui transmettra ses secrets de guérisseuse, ainsi qu'à Creb, le chaman du clan. Violée par Broud, fils de Brun le chef du clan, elle donnera naissance à un fils : Durc, croisement entre les deux espèces. N'ayant cesse d'enfreindre les règles du clan, par son audace issue de son intelligence différente de celle des autres membres, elle sera chassée de la communauté. Commence alors une incroyable aventure, où la survie sera la priorité de la jeune femme, malgré les obstacles.

Publications[modifier | modifier le code]

La saga Les Enfants de la Terre se déroule en six tomes :

  1. Le Clan de l'Ours des Cavernes
  2. La Vallée des chevaux
  3. Les Chasseurs de mammouths
  4. Le Grand Voyage
  5. Les Refuges de pierre
  6. Le Pays des Grottes Sacrées

Succès commercial[modifier | modifier le code]

En septembre 1980, quand Le Clan de l'Ours des Cavernes sort enfin, c'est un succès immédiat. En un mois, plus de 100 000 exemplaires sont vendus. Le livre connaîtra quatorze réimpressions et restera au top des meilleurs ventes pendant six mois.

En 1990, les trois premiers livres de la saga de Jean Auel s'écouleront à plus de 20 millions d'exemplaires à travers le monde et seront traduits en dix-huit langues.

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Voir sur le site officiel.
  2. Voir sur donsmaps.com.
  3. Par le ministre français de la Culture et de la Communication, Christine Albanel.
  4. Voir sur earthsky.org.

Lien externe[modifier | modifier le code]