Jean Bobet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bobet.
Jean Bobet
Importez l’image de cette personne
Informations
Nom Jean Bobet
Date de naissance 22 février 1930 (84 ans)
Pays Drapeau de la France France
Équipes professionnelles
1949-1951
1952
1953

1954
1955-1956
1957


1958-1959
1959
Stella - Dunlop
Stella - Huret
Stella - Wolber - Dunlop
Bottecchia
Stella - Wolber - Dunlop
L. Bobet - BP - Hutchinson
Mercier - BP - Hutchinson
L. Bobet - BP -Hutchinson
Velo Club Bustese
L. Bobet - BP - Hutchinson
Mercier - BP - Hutchinson
L. Bobet - BP - Hutchinson
Principales victoires
Paris-Nice 1955
Gênes-Nice 1956

Jean Bobet est un coureur cycliste français né le 22 février 1930 à Saint-Méen-le-Grand. Sa reconversion s’est faite dans le journalisme sportif. Il a également publié des livres consacrés au sport cycliste.

Il est le frère cadet de Louison Bobet.

Carrière cycliste[modifier | modifier le code]

Cycliste moins doué que son frère, il remporte néanmoins plusieurs courses dont Paris-Nice en 1955, Gênes-Nice en 1956, le Circuit du Morbihan en 1953 et il termine troisième de Milan-San Remo en 1955.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

  • 1956 : abandon à la 16e étape

Journaliste sportif et écrivain[modifier | modifier le code]

Ancien champion du monde universitaire de cyclisme, Jean Bobet prend la plume et le micro de journaliste, une fois sa carrière de coureur cycliste terminée. Dans le domaine de l'audiovisuel, il collabore à l'émission de la Télévision française Cinq colonnes à la une, puis il est chef du service des sports de Radio-Luxembourg. Pour la presse écrite, il collabore à L'Équipe[1], puis au Monde. Il livre aussi durant quelque temps des articles à Miroir du cyclisme.

Son activité journalistique se double très tôt d'un travail d'écrivain, principalement sur le cyclisme. Il écrit d'abord des ouvrages de techniques cyclistes et des chroniques sur le sport cycliste. Il s'oriente ensuite vers l'histoire de son sport. En ce domaine, l'opus Le vélo à l'heure allemande, renouvelle les études sur le sport pendant l'Occupation. Parmi les ouvrages dont il est l'auteur[2] :

  • En selle (avec Louison Bobet et Claude Le Bert), éditions Points et contrepoints, 1955;
  • Louison Bobet, une vélobiographie, Éditions La Table Ronde, 1958 ;
  • Le cyclisme, collection Encyclopédie par l'image, Hachette, Paris, 1960 ;
  • Champions (avec Roger Frankeur), La Table Ronde, Paris, 1962;
  • La course en tête (avecA.F. Creff), La Table Ronde, 1966;
  • Cyclisme de plaisance, éditions Prosport, 1980;
  • Rennes au temps des vélodromes, éditions Cristel, 2001;
  • Lapize, celui-là était un "as", Éditions La Table Ronde, Paris, 2003. (ISBN 2-7103-2573-X) ;
  • Demain on roule…, La Table Ronde, 2004;
  • Le vélo à l'heure allemande, La Table Ronde, Paris, 2007. (ISBN 978-2-7103-2983-1);
  • À vélo & ailleurs, éditions le Pas d'oiseau, Toulouse, 2009. (ISBN 978-2-917971-05-5) .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il est collaborateur permanent de L'Équipe jusqu'en 1962. Cf Édouard Seidler, Le sport et la presse, Armand Colin, 1964, page 248.
  2. La plupart de ses ouvrages récapitulent sa production bibliographique. La référence ici est la rubrique "du même auteur", qui accompagne Le vélo à l'heure allemande

Liens externes[modifier | modifier le code]